Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Politique » Les députés de l’UFDG continueront de siéger à l’assemblée nationale

Les députés de l’UFDG continueront de siéger à l’assemblée nationale

La direction nationale de l’UFDG a annoncé jeudi que ses députés continueront de siéger à l’assemblée nationale jusqu’à nouvel ordre. Selon le parti de Cellou Dalein Diallo, la décision a été prise après une large consultation des militants et sympathisants.

Elle résulte aussi, selon Nadia Nahma, porte-parole du président de l’UFDG, d’une concertation avec les membres de l’opposition républicaine, plusieurs autres partis membres de l’opposition parlementaire et extraparlementaire.

Le principal parti d’opposition rappelle toutefois que la durée du mandat parlementaire est de 5 ans en Guinée ‘’conformément aux dispositions des articles 60 de la constitution, 119 de la loi organique portant code électoral et 2 de la loi organique portant règlement intérieur de l’assemblée nationale’’.

La cheffe de cabinet de Cellou Dalein Diallo précise que les députés de l’assemblée nationale élus le 28 septembre 2013, après l’accord politique du 3 juillet 2013, ont été installés le 13 janvier 2014 et que leur mandat a expiré le 13 janvier 2019.

Il affirme que l’article 2 de la loi organique portant règlement intérieur de l’assemblée nationale prévoit que les députés restent en fonction jusqu’à l’installation de la nouvelle assemblée nationale.

Pour l’UFDG, la non-organisation des législatives à bonne date est liée au fait que le calendrier électoral n’a pas été respecté par le gouvernement et la CENI. Et si la prorogation du mandat des députés a une base légale, le parti de Dalein assure que celle du mandat présidentiel n’en a aucune.

‘’La prorogation du mandat des députés est faite pour éviter un vide juridique constitutionnel, empêcher le président de la République de légiférer par ordonnances’’, indique Nadia Nahman, précisant que ‘’les prochaines élections législatives et présidentielles se préparent aussi à l’assemblée nationale, de même que le débat parlementaire relatif à une révision constitutionnelle’’.

La direction nationale de l’UFDG promet d’user de tous les moyens légaux pour obtenir l’organisation des législatives dans les meilleurs délais.

Salématou BALDE, pour VisionGuinee.Info

Abonnez vous à la newsletter de VisionGuinée pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. J’ai toujours dis dans mes commentaires précédents que la politique de la chaise vide ne résoud aucun problème.On a tous vu le cas de la Mairie de Matato lors du Putsch électorale du Maire illégale:Tos.

  2. Hum comme toujours, l’ufdg tronque la réalité pour continuer à berner ses pauvres soutiens!
    Sinon la vérité est que l’ufdg craint que sa non-participation à l’assemblée pourra automatiquement engendrer une cession entre elle et plusieurs de ses députés pour qui et pour rien au monde, s’étaient prêts à se passer de leur nouveau statut social acquis suite à leur élection(qui est fou? qu’on aime bien le dire en Guinée).

    Donc venir inventer des histoires à dormir débout comme à chaque fois, finira par lasser mêmes les plus zélés de votre idéologie sectaire.
    Voilà pourquoi, il faudrait un jour penser à dire la vérité à vos adeptes,sinon vous risquerez d’être éternellement cantonnés à l’opposition stérile.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info