Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Bah Ousmane refuse de prendre part au tournoi de reconnaissance du Foutah à Alpha Condé

Bah Ousmane refuse de prendre part au tournoi de reconnaissance du Foutah à Alpha Condé

La préfecture de Pita abrite depuis ce samedi 6 avril la première édition du « mois de reconnaissance du Foutah au président Alpha Condé. Une initiative portée par le ministère de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, en collaboration avec l’association des Jeunes Acteurs pour le Changement JAC 518.

Le ministre d’Etat conseiller spécial à la présidence de la République s’est abstenu de prendre part à ces activités sportives et culturelles. Et Bah Ousmane assume son choix.  ‘’Vous avez entendu parler des manifestations sportives et culturelles à Pita pour le mois de  reconnaissance du Fouta au Professeur Alpha Condé. Pourquoi cet évènement se passe à Pita en l’absence du président l’UPR ?’’, a-t-il demandé samedi à ses partisans en pular, l’une des langues locales du pays.

Avant de répondre : ‘’Parce que tout le monde sait que s’il y a un évènement pour remercier le président de la République à Pita, normalement, celui qui doit être devant, c’est moi. Car je suis de Pita et mon parti a été le premier à s’allier à Alpha Condé’’.

L’ancien patron des Travaux publics n’est visiblement pas sur la même longueur d’onde que le ministère de la Jeunesse Mouctar Diallo, porteur de l’initiative. ‘’Un ministre, natif de Pita, a eu cette idée. Lorsqu’il a eu l’idée, il a travaillé dans la solitude. Entre-temps, il ne s’est pas rappelé que s’il est aujourd’hui leader politique, ministre de la République et peulh, il y a eu d’autres natifs du Foutah qui étaient là avant lui. Mais il a pris cette initiative seul sans demander l’avis de ses parents de Pita, du Foutah’’, martèle Bah Ousmane.

‘’Lorsqu’on nous a interpellés, nous avons dit ‘si une telle activité se passe au Foutah, il y a des gens auprès de qui, il faut solliciter des conseils’’, assure-t-il, estimant que ‘’si tu veux réunir tout le Foutah, il faut prendre des précautions.  Si tel n’est pas le cas, nous restons tranquilles dans notre coin’’.

L’intervention d’Alpha Condé…

Même l’intervention du chef de l’Etat pour le convaincre d’associer aux activités sportives et culturelles organisées par Mouctar Diallo à Pita n’a pas fait bouger un seul iota le ministre Bah Ousmane.

 ‘’Il y a eu des échanges entre le président (Alpha Condé) et moi sur ce sujet. Je lui ai dit ce que j’avais à dire. J’ai tenu à lui rappeler que depuis le début de notre collaboration, c’est la confiance et le pardon qui nous lient. Je lui ai dit que ce n’est pas un refus de prendre part à ce tournoi, mais je n’ai eu aucun respect dans cette affaire. J’ai échangé avec lui pendant des heures avec l’initiateur du projet, mais on ne s’est pas compris’’, rapporte M. Bah.

Ensuite, indique-t-il, ‘’nous avons eu une autre rencontre avec le Premier ministre, le ministre Mohamed Diané et autres, j’ai répété ce que j’ai dit au président. Parce qu’aujourd’hui, il y a des gens qui chantent et dansent en disant qu’ils aiment Alpha Condé et magnifient ses réalisations. Hier, ce sont les mêmes qui insultaient quand on s’est alliés au RPG’’.

A l’UPR, dit-il à qui veut l’entendre, ‘’nous n’acceptons pas la foutaise. Soyez sûrs et certains que nous n’allons pas bafouer notre dignité. On aime Alpha Condé, on collabore avec lui,  mais si c’est la foutaise, nous ne l’accepterons pas’’.

Après sa sortie médiatique, Bah Ousmane s’est dit convaincu que ‘’nos adversaires vont certainement faire de la récupération en disant que nous les avons laissés pour suivre Alpha Condé et qu’aujourd’hui, le président de la République nous a lâchés. Mais soyez sûrs, nous, nous n’allons pas vendre notre dignité’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

5 comments

  1. Vous êtes tous pareils. Vous faites la compétition pour plaire le diable alpha kone qui est entrain de détruire votre pays.

  2. Le ministre Bah Ousmane merite la premature

  3. Bah Ousmane est un leader qui agit avec des principes et non pour des intérêts personnels.Grand respect à vous Mr Bah

  4. A force de récompenser des arrivistes et autres opportunistes sans vraie conviction assise, le président Alpha Condé finira par scier et dilapider son patrimoine de fidèles compagnons!

    Je le redis encore:en politique on récompense soit la fidélité sans faille, soit l’apport (gain) politique et enfin la compétence avérée.

    Mais à force de faire la promotion de a traîtrise,il poussera ses 1ers alliés à faire de même que les néo-promus avaient fait.

  5. Pour le respect de la mémoire de l’illustre Siradiou Diallo, on aurait aimé, une fois n’est pas coutume, que ce refus de ce qui reste de son parti de s’associer à ce tournois de la traitrise affichée, procède des principes de dignité sociopolitique que celui-ci n’aurait jamais trahis pour des intérêts personnels.
    Mais cela n’a vraisemblablement rien à voir avec la posture du leader de l’UPR, Bah Ousmane, qui jouerait plutôt là, son « va-tout » d’orgueil politique pour éviter que la vague des « jeunes loups » de « meute politique peule » d’AC ne l’évince définitivement des tablettes du « maître ».
    Après qu’il ait essuyé un refus catégorique de son employeur et leader du RPG-AEC, dans sa tentative de porter le dossier des habitants finalement déguerpis de Kaporo-rails, par une mesure inhumaine et brutale, qu’il s’est senti d’ailleurs obligé de justifier dans un premier temps, Bah Ousmane avait en effet surpris par une récente sortie médiatique où il critiquait la manière haineuse dont ces déguerpissements ont été effectués.
    Surrenchère politique ou « guerre des courtisans » d’AC, c’est dans un proche avenir seulement que l’on saura à quoi joue réellement le « premier leader politique peul à avoir allié son parti au RPG », comme il s’en vante jalousement du reste. Et ce, surtout que la place se fera plus en plus chère pour se dorer au soleil du « Mogho-Naaba de Conakry ».
    Mais si cette affaire de provocation mal ficelée de Pita peut servir de déclic à Bah Ousmane; face à la fatalité d’enlisement à laquelle il a condamné le parti UPR, au seul nom de ses intérêts bassement matériels, c’est tout le Fouta voire la Guinée tout entière qui lui en seront gré de contribuer patriotiquement ainsi à mettre fin à cette gouvernance cauchemardesque d’AC, en 2020. Il vaut mieux tard que jamais dit-on, n’est-ce pas ? A bon entendeur, salut !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info