Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » Bah Ousmane fustige le déguerpissement de Kaporo-rails : ‘’Nous sommes contre ce qui s’est passé’’

Bah Ousmane fustige le déguerpissement de Kaporo-rails : ‘’Nous sommes contre ce qui s’est passé’’

Des habitants de Kaporo-rails, Kipé 2 et Soloprimo ont assisté, impuissants, à la destruction de leurs maisons par les autorités guinéennes, sans aucune forme d’indemnisation. Ministre d’Etat conseiller spécial à la présidence de la République, Bah Ousmane a fustigé la démarche du gouvernement.

‘’Ce n’était pas notre souhait.  De pauvres citoyens se sont battus pendant des années pour avoir un abri. Notre souhait, c’est qu’ils puissent s’en servir toute leur vie’’, indique le président de l’Union pour le progrès et le renouveau (UPR).

‘’Si j’étais président de la République, je me serais posé un certain nombre de questions. Pour moi, un taudis et  un immeuble se valent parce que tous les deux viennent de la sueur humaine. Si on veut détruire des habitations, il faut indemniser les occupants’’, dit-il à qui veut l’entendre en langue locale pular.

La position de l’UPR sur la question du déguerpissement ne souffre d’aucune ambiguïté, à l’en croire. ‘’Que les gens sachent que malgré que nous sommes proches du pouvoir, nous sommes contre ce qui s’est passé’’, assure le ministre Bah.

Il  rappelle qu’en 1998, le pouvoir de Lansana Conté avait lancé une vaste opération de déguerpissement à Kaporo-rails en jetant des familles dans la rue. ‘’Quand l’opération a débuté à l’époque, des responsables se sont battus pour que ça s’arrête. Mais cette fois-ci, on n’a vu aucun leader se lever pour dire ça ne va pas se faire’’, déplore-t-il.

Bah Ousmane se souvient de la promesse du chef de l’Etat faite en 2016 lors d’une visite à Kaporo-rails. ‘’Il a demandé pardon aux victimes du déguerpissement de 1998 et promis d’indemniser les gens. Il  a aussi promis que de tels actes ne se reproduiront pas à l’avenir. J’étais présent à ses côtés, donc, j’étais témoin’’, rembobine-t-il, regrettant le non-respect de la promesse du président de la République : ‘’On est revenus faire déguerpir des gens sans qu’ils ne soient indemnisés’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. C’est cet homme que tu à soutenu

  2. Dans tout ça tu a fait quoi étant minstre d’état et conseiller du président?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info