Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Soudan : le chef du Conseil militaire de transition annonce sa démission

Soudan : le chef du Conseil militaire de transition annonce sa démission

Le ministre soudanais de la défense, Aouad Mohamed Ahmed Ibn Aouf, a renoncé à diriger le Conseil militaire formé après la destitution du président Omar Al-Bachir. Il a annoncé son remplacement par le général Abdel Fattah Abdelrahman Bourhan.

Le ministre soudanais de la défense, Aouad Mohamed Ahmed Ibn Aouf, a renoncé vendredi 12 avril à diriger le Conseil militaire formé après la destitution du président Omar Al-Bachir. Il a annoncé son remplacement par le général Abdel Fattah Abdelrahman Bourhan lors d’une allocution télévisée.

Plus tôt dans la journée, le Conseil militaire de transition, au pouvoir au Soudan depuis la destitution, jeudi, du président Omar Al-Bachir, avait promis, vendredi 12 avril, que le futur gouvernement serait « un gouvernement civil », gageant qu’il y aurait un dialogue de l’armée « avec les entités politiques ».

« Nous allons dialoguer avec toutes les entités politiques pour préparer le climat des échanges en vue de la réalisation de nos aspirations », a déclaré le général Omar Zinelabidine, membre du Conseil militaire de transition, pour tenter d’apaiser les manifestants opposés à une transition militaire. Au cours d’une conférence de presse à Khartoum retransmise à la télévision, le général – présenté comme le chef du comité politique du Conseil militaire – a également assuré que le futur gouvernement serait « un gouvernement civil », sans toutefois fixer d’échéance.

Le Conseil militaire de transition au Soudan « ne gouvernera pas, il se contentera d’être le garant d’un gouvernement civil qui sera formé en collaboration avec les forces politiques et les parties prenantes », a martelé au Conseil de sécurité son ambassadeur à l’ONU, Yasir Abdelsalam. « La suspension de la Constitution pourra être levée à tout moment. De plus, la période de transition pourra être réduite en fonction des développements sur le terrain et l’accord des parties prenantes », a-t-il ajouté. Lire la suite de l’article sur Lemonde.fr en cliquant ici.

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info