Ecobank
AfrikaTech
AGC
Forum du Numérique au Foutah
Accueil » Politique » Dalein est devenu incontournable pour la Guinée en 2020, selon Nadia Nahman

Dalein est devenu incontournable pour la Guinée en 2020, selon Nadia Nahman

La participation de Nadia Nahman, cheffe de cabinet du président de l’UFDG, au Forum de la Fondation Mo Ibrahim pour la promotion de la bonne gouvernance en Afrique, tenu à Abidjan du 5 au 7 avril, a renforcé sa volonté et sa détermination à continuer à militer dans les rangs du parti de Cellou Dalein Diallo.

Lors de ce forum organisé par le richissime anglo-soudanais Mo Ibrahim, Nadia Nahman affirme que la figure de proue de l’opposition guinéenne a mis l’occasion à profit pour véhiculer un message de paix, d’unité et de respect de la démocratie.

‘’Il a rencontré le président ivoirien qu’il a félicité pour son leadership. Il a aussi rencontré de nombreuses personnalités dont les voix comptent sur la scène internationale. C’est le cas notamment du magnat nigérian Aliko Dangote qui a signifié sa volonté d’investir dans une Guinée où se fera l’alternance démocratique, où règnera la stabilité économique et sociale’’, rapporte la porte-parole de Cellou Dalein Diallo.

‘’Il a eu un tête-à-tête avec le milliardaire anglo-soudanais Mo Ibrahim qui a manifesté sa volonté d’aider la Guinée. Il se tient à nos côtés pour la consolidation de la démocratie, avant de manifester tout son soutien à son frère Cellou Dalein Diallo’’, ajoute-t-elle devant des partisans de l’UFDG.

Elle dit avoir constaté de visu ‘’le respect, l’attention, l’estime, la considération dont jouit Cellou Dalein Diallo sur la scène internationale. Sa connaissance intime de l’histoire de la Guinée, des 33 préfectures du pays, de nos quatre régions naturelles et le privilège dont il jouit ont de lui un homme incontournable pour la Guinée en 2020’’.

Mais à ses yeux, ‘’la victoire électorale de l’UFDG n’aura pas de sens s’il ne s’agit pas d’une victoire électorale pour la Guinée’’.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info




2 comments

  1. Hahahaha vos rêves seront brisés et d’ajouter ton mentor partira comme Étienne tshisekedi du Congo avec la soif du pouvoir.

  2. La fondation Mo Ibrahim s’est certes imposée comme une référence en matière d’appréciation de la qualité des systèmes de gouvernance mis en oeuvre dans les différents Etats du continent.

    Etre approuvé à un forum organisé par la fondation de ce grand artisan de la démocratisation du continent n’est évidemment pas quelque chose d’anodin pour l’image d’un leader politique et de son pays.
    Mais l’on sait également que rien ne prouve qu’un qu’AC fort de ses clans de pilleurs (guinéens et étrangers) se montrera sensible à ces considérations d’équité, de rigueur de gestion et de respect des règles et lois établies, qui sont à des années lumières de leurs conceptions anachroniques de l’Etat et de l’exercice du pouvoir.

    Les dirigeants notamment africains de l’internationale libérale, ne pèseront directement sur la scène politique guinéenne corrompue à tous les étages, par 10 années de gouvernance clientéliste et partisane, que si le nouveau rapport de forces créé par l’opposition le permet. Comme ce fut le cas en Gambie, entre autres.

    Autant dire que ce n’est pas seulement en jouant aux démocrates, à la sénégalaise ou à l’occidentale, que l’on arrivera à obliger le « Mogho-Naaba de Conakry » et ses promoteurs besogneux de 3e mandat à se conformer à la constitution guinéenne.

    Et en particulier, l’UFDG et ce qui reste de crédible de l’opposition républicaine (OR) ne peut pas continuer à se faire tout interdire par un tandem AC-Kassory, alors que CDD n’ose même pas critiquer nommément le exactions du PM d’AC. La campagne électorale ouverte que le pouvoir fait battre illégalement par des ministres de la République, dans la préfecture de Pita depuis bientôt un mois et aux frais de l’Etat de surcroît, ne peut avoir comme seule réponse politique que des réactions indignées de quelques cadres du parti.

    Il ne s’agit certes pas de pousser le pouvoir RPGiste à déclenter un génocide peul, qui lui donnerait matière à ne plus organiser d’élections législatives. Mais l’expérience vient de prouver, avec la défection de PKK et de son parti du collectif de l’OR, que l’UFDG est loin de la bonne stratégie qui sera susceptible d’ébranler les velléités machiavéliques du nouveau dictateur guinéen. C’est le moins que l’on dire, si toutefois les dés ne sont pas (politiquement) pipés… A bon entendeur, salut !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info