Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Libre opinion » Après la sortie médiatique d’Alpha Condé sur le 3e mandat, la résistance est inévitable !

Après la sortie médiatique d’Alpha Condé sur le 3e mandat, la résistance est inévitable !

Le Président Alpha Condé a accordé une interview à des journalistes sénégalais au cours de laquelle il a annoncé ce qui suit : « S’il y a modification de la Constitution, il y a troisième mandat, s’il n’y a pas de modification de la Constitution, il y a mandat ou pas… Moi, pour le moment, je pense que le débat est ouvert et il doit être libre. Chacun est libre de défendre sa position, mais il appartient au peuple de trancher ».

Il ressort clairement de cette communication la volonté manifeste du Chef de l’Etat à briguer un troisième mandat. Cependant, il laisse la possibilité au peuple de décider.

Après analyse de la nécessité et de l’opportunité de ce veut Alpha Condé, il faut noter qu’aucune modification ne se tiendra. La raison est simple, des sujets plus importants et urgents existent pour que le peuple se prête à ce jeu dont les conséquences seront très désastreuses. Le peuple ne souscrit pas à ce projet et ne souscrira pas à ce projet pour deux raisons essentielles : la forme a été biaisée et le bilan catastrophique de la gouvernance Alpha Condé.

S’agissant de la forme, aucune déclaration du Chef de l’Etat a été tenue pour exposer les motivations de ce projet à l’aune de son impact positif sur le développement du pays. Qui sont ceux qui se sont arrosés les prérogatives de parler au nom du peuple sans que le peuple ne soit en amont informé pour juger de leur probité morale ? Qui a loué le budget au fonctionnement de la commission constituante et pour quelle fin ? Voilà autant d’interrogations qui jugent de la mauvaise foi des tenants de la thèse du référendum. Encore que le référendum se fera avec quel fichier car, celui actuel renferme des anomalies majeures dont 1.574.388 fictifs. Un chiffre qui change la physionomie d’une élection en faveur de celui en bénéficie. Voilà pourquoi il faut soigner la fièvre et non casser le thermomètre.

Pour ce qui est de la gouvernance actuelle, le classement de notre pays en termes de fournisseurs de migrants et de demandeurs d’asile dont successivement premier et deuxième, est la preuve des conséquences de la mauvaise gouvernance. À côté de cela, le système éducatif rencontre des difficultés énormes déjà que le programme est hors des standards internationaux. Alors que 85% des métiers d’aujourd’hui n’existeront pas en 2030, il aurait été judicieux que le système éducatif soir réformé pour l’adapter aux exigences du futur.

Au lieu de mener des campagnes avec des sommes colossales, le ministre de la Jeunesse aurait dû organiser une étude sérieuse sur le chômage des jeunes en Guinée pour faciliter la projection. Mais hélas, la démagogie triomphe au détriment du travail pour lequel il a été nommé et bénéficié des avantages du contribuable guinéen.

Le manque d’électricité, d’eau, d’hôpitaux de qualité sont aussi des facteurs inhibiteurs de soutenir de tel projet. La non présence des recettes minières dans le budget. Ce sont là autant de raisons dont les promoteurs du troisième mandat en sont conscients et veulent aboutir à leur objectif par forcing. Le peuple souverain doit maintenant se mettre en braille car le ton est déjà donné par le biais d’une presse étrangère.

En somme, la Guinée risque de basculer dans une situation qui peut ne pas augurer un lendemain souhaité au peuple de Guinée. Voilà pourquoi 12 millions de guinéens ne doivent guère accepter de s’entre-déchirer pour plaire à une personne qui ne pense qu’à lui et dont les résultats de sa gouvernance sont catastrophiques en termes de détournement de fonds publics. Alpha Condé est précis : s’il y a modification constitutionnelle, il y a troisième mandat. Cela dit pour éviter le Troisième mandat il faut s’opposer à la modification constitutionnelle. Car l’intention est mauvaise, la modification, comme l’a lui-même indiqué Alpha Condé, compte violer une disposition intangible de la constitution. Face à l’oppression exagérée de la part de celui qui se doit de protéger la collectivité, la résistance devient l’unique solution. Démocrates de Guinée, unissons-nous pour enraciner dans notre pays les valeurs démocratiques !

Fodé BALDE
Homme politique guinéen
La Guinée d’abord

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info