Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Économie » Alpha Condé promet de fournir le courant électrique au Mali

Alpha Condé promet de fournir le courant électrique au Mali

Le président de la République dresse un tableau sombre de la situation de la Guinée. Dans un entretien accordé à un pool de médias sénégalais, Alpha Condé a affirmé que tout était à refaire à son arrivée au pouvoir en 2010.

‘’En Guinée, il n’y avait pas de routes, pas d’eau ni d’électricité’’, affirme le locataire de Sékhoutouréyah avant de poursuivre : ‘’J’ai hérité d’un pays, pas d’un Etat. Un Etat, c’est une administration, c’est une armée, une police, une justice. Or, tout le monde sait dans quelle situation se trouvait l’armée guinéenne, dans quel état était l’économie’’.

Selon le président Condé, avant son accession au pouvoir, ‘’la Guinée n’avait jamais achevé un programme avec le Fonds monétaire international. Grâce au courage du peuple de Guinée qui a compris qu’on devait serrer la ceinture, tout le monde s’est attaché, y compris les syndicats et nous avons pu faire face à tous ces problèmes’’.

De nos jours, se targue-t-il, ‘’on a rien à envier aux pays voisins. Une fois, il y a eu une coupure d’électricité à Bamako, ils sont sortis avec des pancartes pour dire que Bamako n’est pas Conakry. Mais Dieu merci, aujourd’hui, on commence à avancer’’.

Il promet que ‘’nous allons répondre aux maliens en leur donnant du courant pour que Bamako, comme Conakry, comme Dakar soient toujours bien éclairées’’.

Alpha Condé assure qu’il est arrivé au pouvoir, son objectif, ‘’c’était vraiment de me battre pour sortir les femmes et la jeunesse de la misère. Mais je n’ai pas pu mettre fin au chômage des jeunes et empêcher que des jeunes guinéens comme d’autres africains puissent émigrer et aller mourir dans les eaux de la Méditerranée’’.

Il s’engage à faire de l’amélioration des conditions de vie des femmes son cheval de bataille.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info
00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Il promet que ‘’nous allons répondre aux maliens en leur donnant du courant pour que Bamako, comme Conakry, comme Dakar soient toujours bien éclairées’’.

    Si notre « Professeur » en mystification sociopolitique n’avait pas notamment réussi à confiner la principale force d’opposition politique et les organisations de société civile guinéenne au statut de quasi résignation dans lequel elles se trouvent, AC ne se serait pas livré à cette choquante et fallacieuse déclaration.

    Car tous les Guinéens avisés et observateurs avertis savent que le rêve du « Mogho-Naaba de Conakry », à défaut d’avoir réussi à relier par voie de chemin de fer la Guinée aux deux pays d’origine de ses parents (le Mali et le Burkina Faso), veut tout faire pour profiter de nos potentialités pour rémédier aux déficits hydro énergétiques naturels de ses deux patries de coeur.

    Dans les conditions normales de coopération bilatérale ou multilatérale que la nécessaire politique d’intégration prescrit même aux Etats de la sous-région, personne ne trouverait à reduire à ce que l’Etat guinéen fournisse ses excédents de production d’électricité à d’autres Etats frères de la sous-région voisine.
    Sauf qu’avec l’étrange mutisme de nos forces vives notamment, c’est à bien d’autres fins moins avouables, que le pouvoir Condéiste voue sa politique énergétique aux coûts pharaoniquement surfacturés, qui va surtout surendetter inutilement des générations entières de Guinéens.

    Il est même dramatique de voir nos principaux acteurs de l’opposition politique à cette chaotique gouvernance autocratique d’AC, lui faciliter par leur attentisme commun, la tâche royale de capitaliser électoralement ainsi, sur la misère endémique des Guinéens en matière de fourniture d’électricité domestique.

    Les accusations qui prêtent au leader de l’UFDG et chef de file de l’opposition (CDD, ndlr) entre autres, d’avoir d’ores et déjà conclu un deal avec le chef de l’Etat candidat à un 3e mandat et leader actif du parti RPG-AEC, ne sont peut-être pas aussi farfelues qu’elles n’y paraissent. Sinon, il faudra que l’on nous explique tant soit peu cette médiocrité persistante que chacun peut observer dans la stratégie de communication de ce parti.

    Quoi de plus facile que d’expliquer aux Guinéens, arguments probants à l’appui, que leur chef d’Etat veut fournir de l’électricité aux Maliens non pas pour répondre aux « boutades justifiées » de ces derniers, qu’il invoque à dessein de mystification ici, mais surtout parce que le bien-être du peuple de Guinée n’a jamais été au coeur de ses priorités personnelles ? Was-Salam !

  2. Quel est le bilant des promesses ? Causes et conséquences.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info