Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Ce conseil d’Alpha Condé à Yahya Jammeh qu’il devrait s’appliquer à lui-même

Ce conseil d’Alpha Condé à Yahya Jammeh qu’il devrait s’appliquer à lui-même

Battu à la présidentielle du 1er décembre 2016, l’ancien président gambien, Yahya Jammeh, a reconnu sa défaite et félicité le vainqueur Adama Barrow. Moins d’une semaine après, le Babili Mansa a rejeté les résultats du scrutin.

Il a fallu une médiation de dirigeants ouest-africains pour le convaincre de quitter le pouvoir. ‘’Au départ, Yahya Jammeh et moi, on avait de très mauvais rapports. Parce qu’à un moment donné, j’avais dit que l’attentat qui avait été organisé au début de mon mandat, il y était pour quelque
chose. On avait des rapports très tendus’’, a révélé le président Alpha Condé à des médias sénégalais.

Et progressivement, a-t-il rappelé, ‘’il a constaté que je suis le président avec lequel il avait les meilleures relations. Lorsqu’il y a eu la crise en Gambie, c’est moi qui ai proposé que le président Buhari soit le médiateur. Lorsque j’ai constaté qu’il y avait des difficultés, j’ai décidé de m’impliquer directement’’.

Selon le chef de l’Etat, son homologue mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz avait avancé dans les négociations avec Yahya Jammeh pour le convaincre de céder le fauteuil présidentiel à Adama Barrow.  ‘’J’étais à Davos avec le vice-président du Nigéria, je me suis dit qu’il fallait que la médiation du président Buhari réussisse. J’ai prévenu le président mauritanien que je vais en Gambie, je me suis arrêté en Mauritanie pour le remercier’’, a-t-il précisé.

Une fois à la State House, palais présidentiel gambien, Alpha Condé affirme avoir usé de mots pour convaincre Yahya Jammeh de lâcher prise : ‘’Je lui ai dit ‘vous avez travaillé ce pays, est-ce que vous allez contribuer à détruire ce que vous avez fait ou bien vous allez préserver la paix ?’ Il a été très raisonnable et m’a dit qu’il était très important pour lui que la paix et la concorde règnent dans ce pays’’.

Le numéro 1 guinéen, soupçonné par ses adversaires politiques de manœuvrer pour se cramponner au pouvoir au-delà de 2020, va-t-il privilégier la paix et la concorde dans notre pays ? Bien malin qui saura répondre à cette interrogation.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Concernant cet épisode de fin de règne de terreur de Yahyah Jammeh, AC n’a nullement été de ceux dont les interventions avaient contribué en quoi que ce soit à faire entendre raison au tyran gambien. C’est même tout le contraire de la réalité: le journaliste interviewer aurait même pu le relever, pour rétablir la vérité.

    AC et Yahyah Jammeh, malgré le grand écart d’âge qui les sépare, sont faits du même « moule ethnico politique » clivant et méprisant, où aucune part n’est faite à la sagesse, l’éthique morale ou le respect des institutions nationales, qu’ils confondent comme on le sait, avec leurs pouvoirs violents et répressifs.

    Tout comme l’ex-arrogant dictateur gambien avait dû être contraint de céder le pouvoir à Adama Barrow, son successeur démocratiquement élu dans ce paisible pays anglophone enclavé entre l’Océan Atlantique et le Sénégal, il va falloir se préparer à chasser AC du pouvoir, si l’on veut que l’Etat guinéen retrouve sans davantage de dégâts, la voie de sa concorde, de sa cohésion sociale et du respect de ses institutions nationales et acquis démocratiques (…)

    • Comme toujours, la falsification à travers des mots creux,ne refait pas l’histoire.
      Donc, s’asseoir derrière ses claviers pour mythonner de la sorte ne fera dire à l’histoire que ce n’était pas le Président Alpha Condé qui avait ,avec sa finesse politique et son grand sens des négociations;faire sortir Yayah de la Gambie sans qu’un coup de canon ne soit tiré,malgré la mobilisation de l’armée « Gorguii » à la frontière entre la Gambie et le Sénégal!
      Bref, l’histoire est têtue et c’est pourquoi aujourd’hui malgré toutes vos machines de propagandes et de falsification, vous n’y arrivez pas à faire avaler aux patriotes Guinéens que votre dalein péché diallo n’est pas un pilleur ni foi ni loi.
      Beau essayer mille fois, mille fois vs mensonges seront démontés!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info