Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Sport » Guinée : Quel est le bilan de Paul Put ?

Guinée : Quel est le bilan de Paul Put ?

Le Syli National de la Guinée s’est qualifié pour la CAN Egypte 2019 au terme des éliminatoires qui a connu son épilogue dans le week-end du 22 au 24 Mars dernier. Venu à la tête du Syli en mars 2018 en remplacement de Lappé Bangoura, le Belge Paul Put n’est pas resté étranger à ce retour au-devant de la scène continentale de l’équipe guinéenne.

Il en a été un acteur majeur, même s’il n’a pas joué. Ses choix tactiques ont procuré autant d’émotions aux guinéens que des gains sur www.netbet.fr.  Après un an passé à la tête de la sélection nationale de Football de la Guinée, que retenir de Paul Put ?

Bilan moral

Le technicien Belge de 62 ans a pris les rênes d’un effectif pratiquement en pleine ruine. Les joueurs sont accusés très de souvent de ne pas vraiment s’impliquer dans le jeu et de manquer de motivation. Ce chantier sera le premier point attaqué par l’ex coach du Kenya, du Burkina-Faso ou encore de la Gambie, et ce sont les joueurs mêmes qui en parlent.

‘’Il est venu avec son staff, et il met la rigueur’’ avoua Ousmane Sidibé. En effet, dans une interview accordée à ESPACE, le défenseur est revenu sur l’apport de Put à la tête de la sélection depuis son arrivée. ‘’Il est venu avec son staff, il met de la rigueur. Il essaie d’apporter son soutien à beaucoup de joueurs. Moi, je suis en contact avec lui pratiquement toutes les semaines. Une fois par semaine, il prend des nouvelles des joueurs. On voit qu’il a envie de gagner des choses avec ce pays-là, qu’il a envie de faire progresser ce pays-là, maintenant, ce sont nous les acteurs du terrain, à nous d’écouter ce qu’il a à nous dire et de mettre en œuvre ce qu’il nous propose sur le terrain’’, avait laissé entendre le défenseur Ousmane Sidibé au micro de ESPACE.

Des propos qui en disent long sur l’influence et l’apport moral et psychologique du Belge au Syli National. Le Football n’étant pas seulement que sur l’aire de jeu, il a donc attaqué un point très sensible qu’est la psychologie des joueurs afin de les mettre en confiance et de leur redonner envie de mouiller correctement le maillot national. Ce fut la première grande bataille gagnée à mettre à l’actif de l’ancien joueur KFC Herentals en Belgique.

Bilan en chiffres

En février 2018, Paul Put a démissionné de son poste de sélectionneur du Kenya pour s’engager quelques jours plus tard avec le Syli National. Sa nomination sera officialisée le 2 Mars 2018. Il succède ainsi à Lappé Bangoura qui a réussi quand même l’exploit de battre les Eléphants de la Côte d’Ivoire chez elle lors du premier match des éliminatoires sur un score de 3-2. Une victoire qui n’a pas empêché son remplacement par le technicien Belge.

A sa prise de fonction, il a d’abord mis tous les joueurs en confiance afin de mieux gérer ses rencontres. Il a livré tous les matchs restants des éliminatoires. Son bilan est de 2 victoires, 3 nuls et aucune défaite. Son baptême a été en septembre 2018 contre la République Centrafricaine à domicile. Il remporte cette rencontre et se lance idéalement avec sa nouvelle formation. Au match suivant, il tient aussi en échec le Rwanda et prend une sérieuse obtient pour Egypte 2019. Lors de la phase retour, il n’alignera que des matchs nuls avec sa formation. Malgré cela, il va terminer premier de sa poule devant la Côte d’Ivoire avec 12 points. Quant aux Eléphants, ils terminent 2ème avec 11 points.

Arrivé dans la maison du Syli National de la Guinée, le Belge Paul Put a continué puis achevé le travail entamé par le guinéen Lappé Bangoura. Il a aussi apporté une touche particulière en instaurant la rigueur et la discipline dans le travail, en dehors et sur le terrain. Il a gagné le respect de ses poulains tout en étant très proche d’eux, et en faisant la politique du bâton et de la carotte lorsque l’occasion se présente. Il est a signalé que c’est lui qui a conduit l’équipe des Etalons du Burkina Faso en finale de la CAN 2013 en Afrique du Sud ; une finale perdue face au Nigeria sur un score étriqué de 1-0. Il aura la lourde responsabilité de les conduire en Egypte pour la phase finale de la CAN. La Guinée se retrouve dans la poule B. Elle y est avec le Nigeria, le Burundi et le Madagascar.

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info