Accueil » Société » Cheick Sako veut savoir qui a tué le journaliste Mohamed Koula Diallo au siège de l’UFDG

Cheick Sako veut savoir qui a tué le journaliste Mohamed Koula Diallo au siège de l’UFDG

Le journaliste Mohamed Koula Diallo s’est fait tuer par balle, le 5 février 2016 au siège de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). Jusque-là, nul ne sait qui a ôté la vie à notre confrère. Et plus de 3 ans après les faits, le meurtrier court toujours.

Le ministre de la Justice, Cheick Sako, tient à l’élucidation de cette affaire. ‘’Il y a eu un jugement de première instance. Un jugement qui était mi-figue mi-raisin. Un jugement qui n’a satisfait personne. Et cela est inadmissible en matière criminelle’’, a déclaré le garde des sceaux, le 3 mai dernier, lors de la célébration de la journée internationale de la liberté de la presse.

Me Sako affirme avoir donné des instructions au procureur général en vue de tout sera mis en œuvre pour que toute la lumière soit faite sur ce dossier. ‘’La justice est ce qu’elle est. L’audience de première instance est terminée. L’audience d’appel va nous montrer la vérité sur cette histoire’’, a-t-il assuré.

‘’L’affaire va être rejugée par la chambre criminelle de la cour d’appel de Conakry. J’ai donné des instructions au procureur général pour que l’affaire soit audiencée assez rapidement’’, a-t-il indiqué.

Le ministre de la Justice espère qu’à la suite de la deuxième audience qui se va dérouler devant la cour d’appel de Conakry, “on pourra connaitre le ou les auteurs de l’assassinat de ce journaliste. Ça sera bien pour la partie civile, c’est-à-dire la famille de la victime, mais aussi pour les journalistes’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

5 comments

  1. Mr le ministre, sur le fond je suis entièrement d’accord avec vous que cette mort de ce journaliste doit être élucidée ainsi que toutes les autres victimes du régime d alpha condé.

    Sur la forme, je vois votre démarche comme étant une activité téléguidée par alpha condé qui pense en agissant ainsi va dissuader le principal parti de l’opposition vu que l assassinat de ce journaliste a eu lieu non loin du siège de l’UFDG.

    En le faisant ainsi, alpha condé espère avoir un boulevard facile pour s’octroyer d’un 3e mandat

  2. ‘’L’affaire va être rejugée par la chambre criminelle de la cour d’appel de Conakry. J’ai donné des instructions au procureur général pour que l’affaire soit audiencée assez rapidement’’, a-t-il indiqué.

    Quand on parle de justice aux ordres (du pouvoir exécutif en place) en Afrique notamment, on ne peut que penser à la parfaite illustration que l’on connaît bien en Guinée.

    La vérité tarde certes à se manifester depuis 3 ans sur les tirs à balles réelles qui ont oté la vie au journaliste Mohamed Koula Diallo au siège de l’UFDG. Mais elle tarde également à se manifester depuis bientôt 10 ans sur des massacres de plus de 150 Guinéens innocents et des horreurs inommables qui ont été commis au stade du 28 septembre 2009. Tout comme les 103 jeunes citoyens innocents tombés les uns après les autres sous des tirs à balles réelles dans les rues de Conakry depuis avril 2011, sans même que les autorités judiciaires guinéennes n’engagent la moindre enquête. Et c’est sans compter avec les nombreux autres crimes politiques perpétrés notamment en Guinée Forestière, qui restent à élucider depuis le premier mandat d’AC.

    Les Guinéens avisés ne peuvent que se réjouir de ce soudain empressement du ministre de la justice Cheick Sako à faire évoluer le dossier Mohamed Koula Diallo, dont les tenants et aboutissants politiques ne trompent personne. Mais dans la même foulée, ce sont également tous les autres assassinats politiques qui ne pourront plus attendre d’être élucidés, d’ici décembre 2020. Et ce, malgré les faiblesses manifestes de la société civile et de l’opposition politique guinéennes en général et de la direction de l’UFDG en particulier.

    Mais comme dit le vieux proverbe français, « Mieux vaut tard que jamais ». N’est-ce pas ?…

  3. Sekou sakho depuis ton arriver a ce ministère qu’elle crime a été élucidée? Pas le 28 septembre pas celui de zogota ni zaoro pas les 103 manifestants innocent. Tu es le ministre qui a déçu le plus.

  4. Le ministrele plus incompétent.

  5. Bjr svp arrêter de nous afficher cette vidéo nous nous avons des problèmes même pour afficher du simple texte

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info