Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Annonces » Fodé Oussou Fofana rend hommage à Cheick Sako après la relaxe des 7 opposants au 3e mandat

Fodé Oussou Fofana rend hommage à Cheick Sako après la relaxe des 7 opposants au 3e mandat

Présent à la cour d’appel de Conakry où il a assisté lundi à l’invalidation du jugement des 7 opposants au 3e mandat, le député Fodé Oussou Fofana a salué la détermination du ministre Cheick Sako à redorer le blason de la justice guinéenne.

Le chef des députés libéraux démocrates estime que le dossier n’a pas été bien traité en première instance à Kindia. ‘’C’est un début pour la justice guinéenne. Nous espérons qu’elle essaiera d’être indépendante’’, a déclaré l’honorable Oussou Fofana, peu après la relaxe des prévenus par le juge.

‘’Ce ne sont pas tous les magistrats qui sont mauvais, il faut le reconnaitre. Il y en a qui ont le courage d’assumer leurs positions. Le plus grand mal que le président Alpha Condé a essayé de faire à la Guinée, c’est de vouloir caporaliser les institutions’’, a-t-il rajouté.

Le vice-président de l’UFDG se dit convaincu que ‘’le juge de Kindia n’a même pas eu le temps de réfléchir et d’examiner le dossier. Il a reçu des ordres, il les a appliqués. Mais aujourd’hui, il a été désavoué. Il ne faut pas désespérer. J’espère que la justice va essayer, par tous les moyens, de prendre son indépendance’’.

Il a, pour finir, déclaré qu’il faut ‘’saluer le ministre de la Justice, Cheick Sako. Quoi qu’on dise, il a toujours essayé de donner une bonne image à la justice guinéenne. Mais le président Alpha Condé interfère dans tout. Il veut être ministre de la Justice, président de l’Assemblée nationale, président de la cour constitution’’.

Salématou BALDE, pour VisionGuinee.Info

Abonnez vous à la newsletter de VisionGuinée pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. Règle d’abord ton problème . Tu veux faire le djihad en Guinée avec ton parti ufdg.

  2. « Il faut saluer le ministre de la Justice, Cheick Sako. Quoi qu’on dise, il a toujours essayé de donner une bonne image à la justice guinéenne. Mais le président Alpha Condé interfère dans tout. Il veut être ministre de la Justice, président de l’Assemblée nationale, président de la cour constitution’’. (Dixit FOF)

    Ces propos traduisent la mauvaise communication générale des responsables de l’UFDG. Le vice-président député qu’est le Dr FOF, montre à suffisance qu’il est de ceux qui devraient s’exprimer le moins souvent possible au nom de ce parti.

    Si c’est une discension qu’il essaie d’instiller entre AC et son ministre de la justice, Me Cheick Sako, il s’y prend d’autant mal qu’il n’avait pas besoin de lui cirer ainsi inutilement les pompes. Ce sont les dizaines de jeunes martyrs fauchés par les tirs à balles réelles des FDS, sans qu’aucune enquête judiciaire ne soit engagée, qui se retourneront dans leurs tombes en entendant ces louanges de FOF.

    Et même si c’est AC qui empêchait réellement Mr Sako d’organiser entre autres le procès des horreurs du 28 septembre 2009, son ex-collègue Gassama Diaby a bien montré comment peut opérer un ministre intègre et crédible qui désapprouve la gouvernance désastreuse du « Mogho-Naaba de Conakry ».

    Cela quelques temps que cela me brûlait les lèvres de le dire: les sorties médiatiques du vice-président FOF me paraîssent plus souvent desservir par leur impertinence les causes de l’opposition qu’il cherche pourtant à défendre probablement, en toute sincérité. Il faut peut-être le dire, en ce moment où son mentor CDD recommence à se laisser bercer d’illusions politiques sur un terrain sociopolitique instable qu’il connaît pourtant mieux que beaucoup en Guinée.

    Quant aux fidèles militants avisés du parti, ils risquent de commencer à s’interroger sur les raisons de tant d’incohérences dans les déclarations et actes de leurs principaux responsables. FOF leur fait les éloges d’un ministre d’AC qui voulait quasiment obliger l’AN à lever l’immunité parlementaire du député Damaro. Ce que FOF et son groupe ont refusé pour soutenir l’un des pires fossoyeurs de la démocratie et de la légalité républicaine que compte le pouvoir RPGiste. Allez comprendre la logique de ce très proche collaborateur du leader du principal parti d’oppostion et chef de file de l’opposition guinéenne (…)

  3. C’est le Déclin du Clan de Sekoutoureya qui commence en fin de Règne.Car,certains membres du Gouvernement de Alpha Condé et son clan commencent déjà à se distancer des Sirènes révisionnistes de la Constitution Guinéenne,en appliquant les lois et le droit de la république en Guinée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info