Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Économie » Epinglée par le FMI, que risque la Guinée ?

Epinglée par le FMI, que risque la Guinée ?

Le président du Mouvement démocratique libéral (MoDeL), Aliou Bah, assure que le constat du Fonds monétaire international(FMI) sur la mauvaise gestion des ressources de l’Etat peut entrainer de lourdes conséquences pour notre pays

Le président de l’organe provisoire du MoDeL rappelle des scandales de ce type sans suite sont devenus monnaie courante en Guinée.

‘’Nous avons eu un scandale par le fait de la presse sénégalaise qui avait révélé que la douane avait saisi de gros montants venant de la Guinée qui étaient en transit au Sénégal et qui devaient aller vers les Emirats arabes-unis avant d’atterrir dans le compte qui abrite les opérations de l’Etat guinéen dans une banque Suisse’’, se souvient Aliou Bah.

Il assure que l’indiscipline budgétaire peut conduire la Guinée à des conséquences très graves à moyens et long  termes.

‘’Il fallait que le FMI le dise pour que le gouvernement guinéen explique comment est-ce que  les 90 millions de dollars obtenus sur les frais de la licence de 4G d’Orange GN sont dans le processus opérationnel de nos institutions’’, laisse-t-il entendre.

‘’Quand l’Etat vend une licence, cet argent doit être mis automatiquement dans les comptes du trésor public à la Banque centrale. Mais quel est le besoin de faire transiter autant d’argent par un autre compte alors que le compte de l’ARPT et celui du Trésor public sont tous à la Banque centrale, si ce n’est que pour ne pas savoir sa destination et pendant combien de temps ?’’, se demande M. Bah.

Le président du MoDeL assure qu’il existe un manque total de sérieux dans la gestion des ressources de notre pays. ‘’C’est ce type de scandales dont la Guinée n’a pas besoin. Parce que le risque auquel nous allons faire face est que les institutions vont rompre tous les programmes sérieux dans lesquels nous sommes’’, alerte-t-il.

‘’Et la seule alternative sera de financer les déficits par la planche à billets. Cela va permettre de fabriquer de l’argent en quantité. Les devises vont monter. Ce qui va tuer le pouvoir d’achat des populations. Les prix des produits de consommation vont augmenter, ce qui va générer des crises sociales. Les gens vont s’appauvrir, la vie deviendra insupportable, l’Etat aura des problèmes à faire face à ses propres charges et le pays va  plonger’’, conclut M. Bah dans la Tribune de l’actu.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 611 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Tu vas loin petit le FMI nous surveille nuit et jour grâce au professeur qui a mis tout les instruments de contrôle en place t’en fait pas

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info