Accueil » Société » Labé : une enquête ouverte après la mort d’un étudiant

Labé : une enquête ouverte après la mort d’un étudiant

Du jeudi 30 au vendredi 31 mai, des incidents ont été enregistrés à l’université de Labé, causant un mort et des dégâts matériels importants. Amadou Boukariou Baldé, étudiant en informatique, a succombé à ses blessures.

Tout est parti d’un soulèvement pour réclamer des diplômes en faveur de trois étudiants qui ont subi un accident de la circulation sur le tronçon Labé-Hafia en avril dernier. Victimes de fractures, ils ont été évacués à Conakry aux frais de l’université de Labé, selon le gouvernorat. L’un d’entre eux a été amputé de la jambe.

D’après le gouverneur de Labé, contre toute attente, le 30 mai, des étudiants ont déposé au rectorat une revendication dans laquelle ils exigent, entre autres, la délivrance immédiate de diplômes à ces trois accidentés, la restitution obligatoire des frais de déplacements aller et retour des victimes, la mise en place d’un conseil d’étudiants.

Dans sa déclaration dont VisionGuinee s’est procuré d’une copie, Madifing Diané affirme que le rectorat de l’université de Labé soucieux, dit-on, de préserver la quiétude dans le campus, a entamé aussitôt des négociations avec les manifestants dans la soirée du jeudi. Un rendez-vous a été fixé pour le vendredi 31 mai à 10h.

‘’A ce moment, la maman de l’étudiant amputé était présente en compagnie de son fils et de son camarade qui est aussi sur béquilles’’, précise le gouverneur de Labé qui affirme que la présence de ces étudiants, se déplaçant à l’aide de béquilles, a suscité la colère de leurs collègues qui a occasionné une pagaille au sein des classes, perturbant les cours et les évaluations par des jets de pierres en direction du rectorat.

‘’Pendant que le conseil de discipline siégeait avec les responsables des étudiants autour des points de revendications, leurs camarades se sont rués sur les édifices et les véhicules en jetant des pierres, cassant les vitres des classes, laboratoires, bureaux et bâtiments en finition’’, rapporte M. Diané, toujours dans sa déclaration.

Face à la situation, il assure que les autorités régionale et préfectorale se sont vues dans l’obligation de réquisitionner les forces de sécurité pour la sécurisation des cadres et étudiants se trouvant au rectorat au moment des faits.

‘’Par le fait des jets de pierres, des blessés ont été enregistrés tant au niveau des étudiants qu’au niveau des forces de l’ordre. Tous ont été admis à l’hôpital régional de Labé pour des soins d’urgence. Plusieurs véhicules ont été caillassés et endommagés’’, affirme le gouverneur de Labé.

Et à l’en croire, le cas de l’étudiant Amadou Boukariou Baldé, étant le plus grave, la direction de l’hôpital a suggéré aux autorités son évacuation immédiate dans une structure sanitaire spécialisées à Conakry.  ‘’C’est au cours de son transfert que l’étudiant a rendu l’âme à 1h du matin aux environs de Kindia’’, indique-t-il.

La dépouille mortelle a été déposée à la morgue de l’hôpital Ignace Deen. Une enquête a été ouverte par les services de sécurité au terme de laquelle toutes les dispositions seront prises pour situer les responsabilités à tous les niveaux, nous apprend-on.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info