Accueil » Politique » Le camp présidentiel qualifie ‘’d’ennemis publics’’ des membres du FNDC et annonce des poursuites

Le camp présidentiel qualifie ‘’d’ennemis publics’’ des membres du FNDC et annonce des poursuites

Après la publication d’une liste de 20 ‘’promoteurs du coup d’Etat constitutionnel’’ en cours de préparation, la majorité présidentielle est sortie des bois pour mettre en garde le Front national pour la défense de la constitution.

Pour le RPG Arc-en-ciel et ses alliés, la publication de cette liste vise à ‘’nuire à l’image et à la réputation d’éminentes personnalités, de grande audience, d’une grande autorité intellectuelle et scientifique, connues pour leur probité morale et leur universalité’’.

‘’On a l’impression, aujourd’hui en Guinée, que la démocratie est devenue, pour ceux qui n’en ont pas la culture et voudraient s’en affranchir des règles, un alibi pour tous les excès, toutes les excentricités, toutes les atteintes graves aux droits, à l’honneur et la dignité des autres, dans l’indifférence générale et dans une impunité totale’’, écrit le camp présidentiel dans une déclaration officielle.

La majorité présidentielle estime que ‘’le débat sur une nouvelle constitution est devenu un prétexte idéal pour certains pour ternir l’image de la Guinée, entamer sa crédibilité nationale et internationale. Ces individus ont, délibérément, choisi, au mépris des exigences de la démocratie et en violation flagrante de notre constitution qu’ils prétendent défendre, de prêcher la haine et la violence, de diffamer et calomnier des personnalités guinéennes et étrangères respectables (….)’’.

Dans sa déclaration, la majorité au pouvoir dit regretter que des ‘’personnalités, amies à la Guinée et à Monsieur le président de la République, Professeur Alpha Condé, des années avant son avènement au pouvoir par des moyens démocratiques (…), soient mises en cause dans une campagne publique totalement irresponsable et clairement assumée’’.

Elle rappelle que les personnalités, citées dans la liste du FNDC, ‘’victimes de dénonciations calomnieuses, ont la latitude d’user toutes les voies de recours pour défendre leur honneur et tous leurs droits’’.

Elle ajoute que ‘’tous les individus qui, par ignorance ou bêtise ou les deux à la fois, s’invitent imprudemment dans le débat public pour dire n’importe quoi sur n’importe qui, se trompent d’époque et se méprennent à propos de la détermination des patriotes et des démocrates plus nombreux dans le pays à refuser toute forme de terrorisme intellectuel et de défiance à l’encontre de l’ordre établi’’.

Le camp présidentiel considère que ce sont les membres du FNDC qui se sont ‘’lancés dans une croisade de haine, de division du peuple, d’opposition entre les guinéens, d’agression contre les citoyens et les institutions de la République qui méritent de figurer sur la liste noire et funeste des ennemis de la République et de fossoyeurs et pourfendeurs de la démocratie. La mouvance présidentielle publiera la liste de ses ennemis publics’’.

Il assure qu’ils seront ‘’punis par la loi avant le châtiment de l’histoire devant eux. Aussi bien devant la Justice guinéenne que les tribunaux internationaux, ce sont des individus comme des pseudo-acteurs d’une société civile rampante, loufoque et foutraque, et d’autres apprentis-sorciers égarés en République qui seront poursuivis et condamnés. Ils sont connus de tous’’.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. FNCD est la représentation dela majorité et vous , un parti politique, continuez avec vos entêtements.Parti presidentiel, vous aurez honte de défendre l indéfendable. Vous finirez par fuir ce pays, nous allons vous détruire tous avec votre faux prof. Sans coeur

  2. On savait que le camp de la majorité présidentielle est surtout animé par une bande de pilleurs des ressources du pays, qui sont prêts y compris à embraser la Guinée pour s’accrocher aux innombrables intérêts et avantages matériels qu’ils retirent de la gouvernance chaotique actuelle.

    Mais le FNDC vient ainsi de sonner la fin de cette recréation qui n’a que trop durer. Même si AC avec son médiocre système de gouvernance basé sur la corruption, l’ethno-stratégie et la violence politique avait réussi à faire tant soit peu aussi bien que le Gl Conté, l’année 2020 marquerait bel et bien la fin de son deuxième et dernier mandat présidentiel en Guinée.

    Les méthodes foireuses d’instrumentalisation de quelques intellectuels ou cadres véreux et l’usage abusif des moyens de l’Etat pour dissuader ou réprimer toute forme d’opposition aux velléités de confiscation définitive du pouvoir par AC seront lamentablement vouées à l’échec.

    Et à l’instar de ce qui s’était passé notamment en 2007, les forces vives de la Guinée, dont les jeunes ressortissants ne devraient pas s’avérer être actuellement les plus nombreux migrants africains à demander l’asile politique en France entre autres, n’auront plus d’autre choix que de se mobiliser massivement autour du FNDC pour obliger les tenants de l’Etat-RPG/AEC à se conformer plutôt à la constitution de 2010, que l’actuel PRG s’était par ailleurs engagé solennellement à respecter en 2010 et 2015.

  3. Vous finirez tous comme blaise et sa bande. Inshallah des opportunistes que vous êtes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info