Accueil » Société » L’imam de la mosquée Fayçal rappelle aux guinéens que ‘’le chef de l’Etat passe, mais la nation demeure’’

L’imam de la mosquée Fayçal rappelle aux guinéens que ‘’le chef de l’Etat passe, mais la nation demeure’’

Dans son sermon prononcé mardi lors de la grande prière de la fête de l’Aïd-el-fitr, le premier imam de la mosquée Fayçal a invité les guinéens à s’aimer et à se donner la main pour le développement de la Guinée.

‘’Nous devons aimer pour les autres ce que nous aimons pour nous-mêmes’’, rappelle Elhadj Mamadou Saliou Camara.

‘’Nous ne deviendrons de véritables croyants que si l’on aime pour les autres guinéens ce que nous aimerions avoir pour nous-mêmes. Le mal que tu ne peux pas souhaiter pour toi, il ne faut pas le souhaiter à quelqu’un d’autre’’, poursuit-il en langue soussou.

Le premier imam de la grande mosquée de Fayçal  invite nos dirigeants  à accomplir le travail qui leur a été confié par le peuple durant leur mandat.

‘’Si nous avons décidé d’élire un chef de l’Etat, qu’il se presse de faire le travail pour lequel il a été élu durant son mandat et quitter. Il a trouvé la Guinée, il va laisser le pays’’, assure le chef religieux avant d’inviter les guinéens à mettre de côté leurs querelles pour préserver la paix.

‘’Le chef de l’Etat passe, mais la nation demeure. Laissons nos querelles de côté et acceptons de nous donner la main pour développer notre pays’’, recommande-t-il aux guinéens.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Phrase 1: ‘’Si nous avons décidé d’élire un chef de l’Etat, qu’il se presse de faire le travail pour lequel il a été élu durant son mandat et quitter. Il a trouvé la Guinée, il va laisser le pays’’. (Dixit Eh Mdou Saliou Camara)
    Phrase 2: ‘’Le chef de l’Etat passe, mais la nation demeure. Laissons nos querelles de côté et acceptons de nous donner la main pour développer notre pays’’. (Dixit Eh Mdou Saliou Camara)

    Il m’a paru pour le moins difficile que ces deux propos contradictoires puissent avoir été tenus successivement dans le même discours, par le 1er imam de la Mosquée Fayçal. Et en écoutant l’enregistrement vidéo, en langue soussou, sur un site concurrent, je ne crois pas avoir entendu l’intéressé prononcer le propos ci-traduit (Cf. Phrase 1)

    En effet, à l’image de ce qui ressort des prêches de l’Aïd de ses homologues de Labé et de Kindia (ou de Tafory plutôt ?), entre autres, dont l’assujettissement au pouvoir politique en place n’est plus à prouver, j’aimerais bien me convaincre que c’est bien l’imam attitré de Fayçal qui a pu ainsi dériver du cadre des « consignes d’appel à la paix », qu’AC leur avait laissées à tous, avant de partir pour son petit pèlerinage de circonstance, à la Mecque (…)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info