Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Politique » Dalein à propos d’Alpha Condé : ‘’il s’en fout de la loi’’

Dalein à propos d’Alpha Condé : ‘’il s’en fout de la loi’’

Plus d’un an après l’organisation des élections communales, le gouvernement peine encore à installer les conseils de quartier et district. Cellou Dalein Diallo accuse le président Alpha Condé d’être à l’origine de ce blocage.

Selon la figure de proue de l’opposition, ‘’l’installation des conseils de quartier et district n’est pas une revendication de l’UFDG. C’est la loi qui a prévu que 15 jours après l’installation des maires et de ses adjoints, on doit installer les conseils et les chefs de quartier. Et la loi a précisé sur quelle base on doit le faire’’.

A l’en croire, ‘’Alpha Condé a fait le bilan et s’est rendu compte qu’il perd tous les quartiers qu’il contrôle actuellement et que l’UFDG en particulier prend de la force en contrôlant 78 quartiers sur 128 à Conakry. Il s’est dit que ce n’est pas faisable. Il s’en fout de la loi’’.

Cellou Dalein Diallo accuse certains cadres du camp président de fouler au pied le code électoral en avançant des arguments qui ne tiennent pas la route.

‘’Nous avons le devoir d’exiger l’application de la loi’’, indique-t-il à ses partisans, insistant sur la nécessité de procéder à l’installation des conseils de quartier et district au prorata des résultats obtenus par chaque entité lors des locales du 4 février 2018.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. tu devrais ceder ta place a quelqu’un de capable, 10 ans tu es toujours la a pleurnicher et chanter la meme chanson; alifa kone t’as dit que le pouvoir ne se donne pas, ca se prend! tu es le malheur de ta communaute face a ce cruel burkinabe alifa kone; tu parles de lois, depuis quand ce delinquant a respecte une loi ou un accord?

  2. Quand on est pas un partisan inconditionnel de l’UFDG et de son mode de fonctionnement, dont on sait même plus comment trouver les mots adéquats pour le qualifier, CDD s’avère être un leader politique réellement difficile à défendre. C’est même à se demander s’il est bien conscient de ne pas être entouré de manière judicieuse ou efficace, et surtout de ne pas être conseillé politiquement comme il semble bien en avoir plus besoin que la plupart de ses pairs du sérail politique politique guinéen.

    Ce que ses braves partisans devraient cependant avoir le courage de lui demander, ce sont les initiatives que l’UFDG et ses alliés de l’opposition comptent prendre pour pousser le fossoyeur en chef des lois et institutions guinéennes et sa bande de pilleurs mafieux à procéder à l’installation de ces fameux conseils de quartier et de district.

    Sinon en Guinée, même les gamins de 10 ans des lointains villages n’ont plus besoin que l’on continue à leur répéter stupidement que la gouvernance d’AC est une catastrophe pour le pays et ce, pratiquement dans tous les domaines.

    Le combat politique contre AC et le véreux système de mal gouvernance RPG-AEC ne pourra nullement se gagner par la stratégie et sur le terrain de l’attentisme utopique où CDD donne l’impression de vouloir le mener. Si depuis 2010, il n’a toujours pas compris le langage que le nouveau dictateur de Conakry et son entourage comprennent, c’est réellement cause perdue, d’ores et déjà.

    A Labé entre autres, tant qu’il n’osera dénoncer clairement les agissements des responsables administratifs locaux, à commencer par ce fameux vendu de préfet, son désir affiché de conquête légitime du pouvoir continuera à être réprimé par des assassinats d’innocents Peuls bien ciblés par les escadrons de tueurs qui a ont été déployés à cet effet au sein des FDS locales, dans toutes les préfectures du Fouta ou à forte densité démographique peule. On paie des impôts qui servent à financer la répression qui nous cible clairement. Qui peut faire mieux ailleurs en Afrique ?

    Alors que c’est précisément cette politique répressive du gouvernement dont le PM actuel d’AC se vante à satiété qui vient de faire cibler et assassiner bestialement un jeune étudiant innocent dans le campus de l’université de Labé, on apprend non sans stupéfaction que CDD aurait été parmi les toutes premières personnalités politiques de la place à s’empresser d’adresser ses condoléances à Kassory (…)

    Désolé, mais entre les peines familiales du PM ô combien répressif d’AC et celles de la famille éplorée de ce jeune étudiant ainsi arraché si précocement à la vie, mon coeur de musulman guinéen me dicte simplement de taire mon choix au nom du respect dû à tous les morts, de quelques classes sociales ou appartenances ethniques ou origines régionales qu’ils soient. Que Dieu (L.S.I.) les Accueille tous en sa grande miséricorde !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info