Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Politique » Bah Oury : ‘’certaines personnes disent que je suis têtu’’

Bah Oury : ‘’certaines personnes disent que je suis têtu’’

Rester en accord avec ses convictions. Tel est crédo de l’ancien ministre de la réconciliation nationale. Bah Oury assure que défendre ses positions à tout prix lui vaut d’être traité de ‘’têtu’’ par ses détracteurs.

‘’Certaines personnes disent que je suis têtu. Elles le disent parce que j’essaie d’être constant, d’avoir des principes sur lesquels je fonde mon action. Tout ce qui va dans le sens de l’intérêt du pays, je souhaite avoir l’intelligence et la sagesse de soutenir cela, même si ça peut aller au détriment de mes intérêts spécifiques’’, indique-t-il aux Grandes gueules où il était invité ce mardi 11 juin.

Alors que le débat sur le projet de nouvelle constitution prend de plus en plus de l’ampleur, Bah Oury souhaite que ‘’l’ensemble de la population guinéenne prenne à cœur la question de la stabilité du pays’’.

‘’Lorsque vous voyez ce qui se passe actuellement au Mali, au Burkina, au Niger où chaque jour on dit qu’il y a des centaines de villageois qui ont été égorgés et que d’autres peuvent mourir le lendemain, on se rend compte que c’est à notre porte. Cela peut arriver chez nous’’, alerte le chef du mouvement Renouveau.

Il se dit favorable à ‘’tout ce qui peut aller dans le sens de conforter la stabilité, d’avoir une démarche intelligente pour faire avancer le processus politico-économique dans notre pays’’.

Opposition à tout changement constitutionnel

Bah Oury déclare qu’il ne souhaite pas que la Guinée répète les erreurs du passé. Il rappelle que ‘’le Koudaisme, sous le régime de Lansana Conté, a sacrifié une génération de guinéens. De 2000 à 2010, rien n’a été fait de bon. Que des destructions, des tueries’’.

‘’Avons-nous oublié cela ? Allons-nous tenter de reprendre cela ? Ne nous disons pas que la constitution de 2010 est née des suites à une lecture plus attentive de la décennie noire que nous avons vécue de 2000 à 2010 ?’’, s’interroge M. Bah.

Il assure qu’en 2010, les législateurs ont tenté de mettre en place un système juridique pour ‘’éviter de retomber dans ce que le Koudaime nous a fait tomber, même si des gens se lèvent pour dire que cette constitution manque de légitimité, alors qu’elle a permis de stabiliser ce pays d’une manière ou d’une autre’’.

Salématou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info