Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Libre opinion » Alpha Condé dans sa quête d’un mandat de trop !

Alpha Condé dans sa quête d’un mandat de trop !

Comme disait l’autre, jamais deux sans trois. Sauf que les chefs d’Etat africains ne cherchent pas un troisième mandat, ils veulent une présidence à vie. Alpha Condé souhaite marcher sur les pas de Paul Biya, Teodore Obiang Nguema, Denis Sassou-Nguesso et tous les autres dictateurs africains. Ces dirigeants africains qui préfèrent se maintenir au pouvoir malgré leur cuisant échec ce, dans tous les domaines.

Alpha Condé est parvenu au pouvoir en 2010 dans des conditions troubles, il a trouvé un pays très mal-en-point, une économie aux abois, la corruption au plus haut niveau. Il n’est pas le seul responsable du problème guinéen, qui reste très profond. Mais au lieu d’alléger le marasme économique, il l’a davantage entretenu, au lieu de combattre la corruption, il l’encourage. La Guinée traine toujours parmi les vingt pays africains les plus corrompus d’après le rapport 2018 de Transparency International. Il suffit de laisser faire, la corruption trouve son lit, c’est bien ça que le président Condé fait tous les jours.

Aujourd’hui, il faut dire qu’Alpha Condé a échoué dans sa gouvernance, c’est une réalité pour les guinéens, une évidence que les sirènes révisionnistes ne sauront masquer. Après neuf ans de gouvernance, Alpha Condé souhaite se maintenir au pouvoir contre vents et marrées. Il veut se maintenir au pouvoir même s’il n’a pas bitumé les routes de la capitale, il souhaite rester au pouvoir même si, les trois milliards de dollars qui auraient été alloués au programme d’électrification n’ont laissé aucune trace. Toujours pas d’électricité à Conakry.

Alpha Condé veut changer la constitution pour rester président à vie, il veut violer les textes, il est prêt à se  parjurer.  Même si, le président n’a pas permis aux guinéens d’avoir l’eau potable, il veut s’accrocher. Alpha veut rester encore président même si, Conakry est l’une des villes les plus sales au monde (le service d’assainissement n’existe pas) bien que des milliards sont engloutis par le gouvernorat qui est l’une des voies royales pour voler vite et devenir milliardaire. Au lieu de financer des projets viables pour améliorer le quotidien des guinéens, Alpha Condé et son entourage se servent à tout vent, ils pillent l’économie guinéenne, ils affament la population et encouragent le détournement des deniers publics.

Son projet de troisième mandat est tout simplement suicidaire. Le peuple de Guinée ne s’est pas incliné face à la junte dirigée par Dadis, le sacrifice fut très lourd mais le peuple a eu le dernier mot. Ce n’est pas l’arrogance infantile de Makanera, la petitesse d’esprit de Domani Doré, ou la propagande des responsables de NFD qui feront abdiquer le peuple. Comme toujours, la lutte sera très rude, mais les guinéens ne vont pas céder, ils ne pourront pas laisser des opportunistes prendre en otage douze millions de personnes.

Le chantage à l’illégalité de la constitution n’est qu’une pure absurdité, les guinéens ne se prêteront pas à ce jeu de dupes. Jusque-là, Alpha Condé a manipulé les guinéens en tirant sur le cordon sensible, en tenant ouvertement un discours ethnique. Si opposer les ethnies l’a permis d’immobiliser le pays en créant un clivage permanent, c’est l’effet inverse qui apparaît avec son projet de nouvelle constitution. Il a une unanimité contre son projet de troisième mandat.

De Kaloum à Zogota, aucun guinéen ne veut en entendre parler. Pas besoin de campagne pour rappeler aux guinéens l’ampleur de l’échec d’Alpha Condé. Cet échec, les guinéens le vivent au quotidien, ils ont soif, ils n’ont pas d’électricité, l’immigration clandestine détruit la jeunesse. Les guinéens sont obligés de cohabiter avec les immondices à Conakry.

Les guinéens ont longtemps accepté l’impunité et la corruption comme système de gouvernance, sauf qu’il y a une limite à tout. Prendre le peuple pour une masse inconsciente, c’est jouer avec le feu, Bouteflika l’a appris à ses dépens, Blaise ne se croyait-il pas intouchable voire plus fort que le peuple ? il a fini par comprendre qu’on ne joue pas avec le peuple. Cette comédie qu’Alpha Condé entretient sur le changement de constitution n’est pas un problème juridique, c’est une question de principes.

Le professeur Togba Zogbelémou fait mentir le droit, cela n’engage que lui, son disciple Demba Diaby raconte du n’importe quoi, en attendant qu’il fasse la différence entre une loi ordinaire, une loi organique et la loi fondamentale ; il reste un étudiant passable. Certes Alpha a peur d’échouer, il veut bien palper le terrain pour faire un aller qui sera à coup sûr sans retour. Alpha Condé n’est pas plus déterminé que la junte que les guinéens ont dégagé en 2010, son projet de troisième mandat sera sans doute la goutte d’eau qui fera déborder la vase.

A bon entendeur, salut !

Mody Amadou
Paris

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info