Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Libre opinion » Lettre ouverte à Domani Doré : ‘’Monenembo n’est pas n’importe qui, c’est un monument pour l’Afrique’’

Lettre ouverte à Domani Doré : ‘’Monenembo n’est pas n’importe qui, c’est un monument pour l’Afrique’’

Indignez-vous. J’emprunte à Stéphane Hessel le titre de son essai, parce qu’il faut avoir honte pour la Guinée. Ce pays, si grand et si petit. Monénembo n’est pas n’importe qui Dame Domani Doré. C’est  un monument pour l’Afrique.

Aviez-vous lu un seul roman de l’auteur ? Non, sinon vous alliez sans doute baisser d’un ton. C’est le mal de la Guinée, on rabaisse nos meilleurs, on humilie nos génies. Sauf erreur, Camara Laye est célébré partout sauf chez lui, où son œuvre n’est pas exploitée à sa juste valeur, son talent est dans un coin et personne n’en parle. Pourtant, partout dans le monde l’auteur de L’’Enfant noir est reconnu, comme une référence. La Guinée est, ce pays qui a laissé l’un des grands écrivains africains mourir comme un moins-que-rien. Je parle de Williams Sassine, l’auteur du chef-d’œuvre, Le Jeune homme de sable.

Dame Domani, votre audace je  la respecte, votre fougue je la respecte, mais vous ne devez pas insulter un intellectuel ; non,  vous n’avez pas droit d’injurier Tierno Monénembo. L’engagement oui, mais personne, aucun guinéen n’a droit d’injurier nos intellectuels. On peut s’opposer aux idées du professeur Lansiné Kaba, tout comme on peut combattre les prises de position de n’importe quel intellectuel mais pas de propos déplacés.

Si, Monénembo s’est engagé dans l’opposition, s’il adhère à L’UFDG,  en quoi cela vous donne le droit de l’attaquer, je ne vois pas où est le rapport. C’est un écrivain engagé, je vous rappelle que l’écriture est un art, c’est un style, un talent ; surtout ce n’est pas à la portée de tout le monde. Si Dame Domani dit qu’elle est philosophe, qu’elle nous montre sa réflexion, ses ouvrages. Madame publiez, ensuite vous pourrez affronter les intellectuels.

Indignez-vous, il faut avoir honte pour la Guinée !

C’est le pays où Djibril Tamsir Niane n’est pas lu. Le pays où l’un des grands historiens africains,  comme Ibrahima baba kaké. Ce dernier n’est pas reconnu, il a failli se faire assassiner sous le premier le régime. Je pense qu’il est temps de se ressaisir, la violence verbale est toujours en amont de la violence physique. Nous avons connu de graves violences en 2007, puis en 2009 avec de centaines de morts. Aucun procès n’a encore été tenu sur ces massacres politiques.

Dame Domani, je suis au regret, mais votre volonté affichée de profiter des délices du pouvoir ne vous donne pas le droit de ramener la Guinée quarante ans en arrière. C’est sous le premier régime qu’on a cassé les intellectuels, la famille de Camara Laye n’a pas n’a pas été épargnée. Vous dites que vous représentez une jeunesse audacieuse, que vous êtes d’une jeunesse tournée vers l’avenir, une jeunesse différente par son engagement. Sauf que vous donnez une très mauvaise image à la jeunesse guinéenne. Je vous prie de vous ressaisir, Monénembo s’est opposé à Sékou Touré, il s’est opposé à Lansana Conté (il a  d’ailleurs été taxé de militant du RPG, quand il a défendu Alpha Condé) c’est un fait. Oui, si vous ne le savez pas, il a milité pour la libération du professeur Alpha Condé. Il faut qu’on fixe une ligne à ne pas franchir dans ce pays.

En France, certains intellectuels sont ouvertement contre le régime de Macron, ils ne font pas pour autant l’objet d’insultes, ni de grossièretés. Certains d’entre eux sont taxés de  réactionnaires, mais on ne les injurie pas. Dans la sous-région, le Sénégal est sorti des violences politiques, et le niveau de développement est meilleur ; alors pourquoi pas la Guinée ? Regardez Dakar, Abidjan, Accra par rapport à notre capitale.

Dame Domani, vous n’êtes pas du bon côté de l’histoire, calmez-vous. Bah Mamadou (comme tous les leaders politiques de l’époque)  s’est battu pour que le professeur Condé  soit rétabli dans ses droits et pour sa libération. Il y a un précèdent qui se construit depuis les années quatre-vingt-dix, les intellectuels sont tolérés ; Diallo Souleymane du Lynx n’a pas été directement importuné sous Conté, malgré l’engagement du groupe de presse qu’il dirige.

Au Sénégal, sous Wade nous avons vu Le mouvement Y’en a marre, Au Burkina Faso sous Blaise, Le mouvement Balai citoyen. Malgré les tensions on n’a pas enregistré une violence verbale outre mesure contre les intellectuels. Ces activistes sont rentrés dans l’histoire des mouvements de lutte en Afrique.

Dame Domani calmez-vous, quand vous avez été heurté par les propos du député Ousmane Gaoual, il y a eu une vague de condamnation. Je tiens à saluer la position des journalistes d’Espace FM à l’époque, ils avaient appelé à la modération dans la prise de parole en politique. D’ailleurs, j’attends la position des journalistes des Grandes Gueules sur votre sortie ratée sur l’engagement de Tierno Monénembo.

Aucun guinéen ne souhaite un autre bain de sang. Les militaires ont voulu détourner le pouvoir, les guinéens se sont opposés. Les civils au pouvoir, vous voulez ramener le pays droit dans l’abîme. Nous ne voulons pas une autre période de violence. Alors calmez-vous Domani Doré.

Indignez-vous, il faut avoir honte pour la Guinée !

Il est vrai que c’est le pays qui n’a pas de chercheurs sur Samory Touré, l’un des plus grands stratèges militaires des trois derniers siècles. Les historiens français le savent, Samory est reconnu par Cheikh Anta Diop, Ta Nehisi Coates et tant d’autres mais ignoré par beaucoup de guinéens.

Les premiers militants du RPG savent qui est Monénembo, Docteur Diané saura témoigner. Alors il est temps de siffler la fin de la récréation. Je ne soutiens pas que Monénembo ne peut être contredit, mais de grâce que la contradiction se fasse sur le plan intellectuel. Vous pensez que tout le monde peut prétendre au prix Ahmadou Kourouma, au Grand prix du roman métis ou au Grand prix de la francophonie. C’est comme si vous insultez Camara Laye, c’est comme si vous insultez un athlète médaillé. Dame Domani savez-vous que Camara Laye a ouvertement appelé au renversement du régime de Sékou Touré, et alors, c’est ça le rôle d’un intellectuel, s’opposer et prendre position pour un changement.

Dame Domani, Vous devez publier au moins une série de nouvelles, une tribune scientifique, ensuite on pourra lire vos analyses. Parce que là, le niveau est très élémentaire, vous êtes dans l’émotion. Très souvent, ce sont les moins doués qui attaquent frontalement, alors évitez de confondre politique et arrogance. Je trouve votre sortie pathétique, c’est Alpha Condé qui devrait vous remettre à votre place. Vous pourrez être une intellectuelle un jour, au préalable, il faut publier, car pour le moment, vous ne l’êtes pas.

Mody Amadou
Paris

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. En Guinée, la pyramide a été renversée depuis… tous les sachants lire et ecrire se prennent pour intelectuels.
    Quand le chef agite le porte monnaie, on decouvre tous les talents d’aboyeur de certains. ça été comme ça depuis le premier regime.
    En 1mois de vacance á Conakry, on m’a presenté plus de docteurs et de professeurs que j’en ai rencontré á l »IRS de Geneve pendant 6 mois de travail.
    Le probleme, c’est quand ces intelectuels se livrent á une analyse surtout quand ils esperent un petit interet inavouable derriere. C’est seulemnt en ce moment que vous vous rendez compte de l’abime dans le quel ce pays est tombé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info