Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Annonces » Mise au point du ministère de la Défense : Misbaou Sow n’a jamais obtenu le grade de colonel

Mise au point du ministère de la Défense : Misbaou Sow n’a jamais obtenu le grade de colonel

Contrairement aux affirmations soutenues et contenues dans de nombreux articles de presse ces derniers temps, Misbaou Sow, matricule n° 18672/G, incorporé en 1990, n’a jamais été officier de l’armée guinéenne. Et n’a jamais obtenu le grade de colonel. Ni en Guinée, ni ailleurs. 

Suite au recensement biométrique au sein des Forces de défense, Misbaou Sow a été radié des effectifs des Forces Armées guinéennes par arrêté n°0092 du 12 septembre 2012 (signé par Abdoul Kabèlè Camara) pour désertion, avec le grade de caporal-chef. Depuis cette date, il n’a pas été réintégré.

Cet ex-soldat continuait cependant six ans durant, de juillet 2006 au 31 août 2012 à percevoir indûment sa solde alors qu’il n’était pas dans les rangs. Son dernier bulletin de solde en fait foi.

Par ailleurs, renvoyé à deux reprises pour insuffisance de résultats (1992 et 1993), Misbaou Sow n’a pas réussi à terminer ses cours d’officiers à l’Académie royale de Meknès au Maroc.

Par la Direction de l’information et des relations publiques (DIRPA) de l’armée guinéenne

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

6 comments

    • C’est un CONDÉ alors

      • Ou peut-être même un Condé qui cache un Koné (…)

        Sachant qu’il ne reste pratiquement plus aucune institution guinéenne crédible, qui échappe encore réellement aux influences néfastes de l’Etat-RPG/AEC, on s’offusqerait surtout outre mesure si l’on apprenait que Misbaou Sow a simplement tenté d’imiter « d’autres tricheurs » au sujet de son diplôme de formation en sciences politiques aux USA.

        N’oublions pas qu’en 2018, AC avait nommé « Commandant » un simple caporal qui avait été renvoyé du corps de la Légion Etrangère en France. L’opinion nationale avait vu ce dernier défiler au stade du 28 septembre 1958, durant la coomémoration du 60e anniversaire de l’indépendance. Un certain « Commandant » Doumbouya dont on imagine bien qu’il ne faillira pas d’un iota à la mission spéciale qui lui est ainsi assignée en échange.

  1. Un Nouveau Menteur cest dans Sang , Dieu merci le Mensonge ne tue pas sinon Köttö Dallen etait depuis longtemps mort.

  2. Bordel pourquoi tu parle le nom de cellou dans ça peut être il se connais même pas
    Mais la haine te nourri connard

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info