Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » L’UFR pas contente d’une décision d’un maire issu de l’UFDG

L’UFR pas contente d’une décision d’un maire issu de l’UFDG

Le maire de la  Labé, issu des rangs de l’UFDG, a interdit la marche pacifique que projetait d’organiser, ce dimanche 30 juin, l’antenne régionale du Front national pour la défense de la constitution (FNDC). Une décision que fustige la formation politique de Sidya Touré.

Le vice-président de l’Union des forces républicaines(UFR) dit ne pas comprendre la décision du maire de Labé interdisant la marche pacifique du FNDC pour protester contre le projet de la nouvelle constitution.

‘’Je ne sais pas pourquoi le  maire a pris cette décision. Le rôle de l’autorité communale, c’est de sécuriser la manifestation en demandant aux forces de sécurité, veiller au bon déroulement de la marche et s’organiser pour ne pas que les loubards se mêlent  là-dedans’’,  indique Ibrahima Bangoura.

Le député issu de la formation  politique de Sidya Touré assure que cette décision du maire Aliou Laly Diallo va à l’encontre des dispositions de loi.

‘’La marche est un droit  constitutionnel reconnu aux acteurs  politiques et sociaux dans l’exercice de leur droit’’, précise l’honorable Bangoura.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahapathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Le maire de Labé est le représentant politique et administratif du président de la république de guinée. Au point de vue indépendance Il décide en lieu et place du pouvoir centrale. Pour raisons de sécurité, il peut aussi refusé une manifestation. S’il y’a entêtement, il peut réquisitionné la force publique pour maintenir la quiétude sociale. Voilà quelques rôles dévolus à un maire selon la loi et quelque soit son bord politique.

  2. ‘’Je ne sais pas pourquoi le maire a pris cette décision. Le rôle de l’autorité communale, c’est de sécuriser la manifestation en demandant aux forces de sécurité, veiller au bon déroulement de la marche et s’organiser pour ne pas que les loubards se mêlent là-dedans’’, indique Ibrahima Bangoura.

    L’honorable Ibrahima Bangoura n’a évidemment pas besoin qu’on lui rappelle que c’est exactement la même décision d’interdiction de manifestation pacifique de rue que le maire UFR de Matam avait prise en janvier 2019. Celui-ci avait même été suivi en cela par son homologue UFDG de Dixinn.

    Si les reponsables de l’UFR veulent réellement travailler à la bonne réussite de la dynamique enclenchée par le FNDC, ce n’est pas par des mises en cause stériles des autres partis membres qu’ils y arriveront. A Labé, tout le monde connaît les enjeux et risques liés aux manifestations de rue. Le nouveau maire n’est pas aussi irresponsable que ça, pour laisser les bataillons de la mort que l’Etat-RPG/AEC y a installés et équipés se livrer comme d’habitude à des assassinats ciblant les partisans, ou supposés tels, de la seule UFDG.

    Pour atteindre son unique objectif de défense de notre actuelle constitution face aux velléités de pouvoir à vie d’AC et de son clan de pilleurs mafieux, le FNDC ne doit notamment servir les intérêts politiques d’aucun parti ou leader de parti. C’est même là une condition sine qua non à sa réussite !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info