Accueil » Sport » Ibrahima Traoré adresse un message aux supporters du Syli national

Ibrahima Traoré adresse un message aux supporters du Syli national

La Guinée a été éliminée en huitièmes de finale de la coupe d’Afrique des nations  par l’Algérie.  Ibrahima Traoré espère que l’équipe pourra se remettre en question pour aller plus loin lors des prochaines compétitions footballistique.

Le capitaine de l’équipe nationale, au micro de la Panafricaine des sports et de la culture, dit comprendre la déception des supporters.

‘’Je sais qu’ils sont déçus. Nous aussi, on est déçus. Merci de leur soutien. J’ai vu que, même quand les gens n’y croyaient pas trop, ils nous ont toujours soutenus’’, a-t-il confié à l’envoyé spécial de CIS TV.

Traoré assure qu’il aurait aimé offrir aux supporters du Syli national ‘’quelque chose de mieux que ça. On sait qu’on ne l’a pas forcement fait. On est des hommes, c’est le football, le sport, la meilleure équipe [l’Algérie] a gagné, mais on ne s’arrête pas. Ce n’est jamais fini. On va revenir et essayer de faire mieux’’.

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Je n’ai rien contre ce garçon en tant que tel, qui a peut-être été un joueur utile à l’équipe de Guinée à un moment donné. Mais sur ce qu’on a pu voir de ses prestations ne serait-ce que dans ses trois matchs disputés lors de cette CAN, Ibrahima Traoré est précisément de ces joueurs dont même la titularisation ne s’imposait nullement, d’un point de purement sportif, à tout le moins. Avec un tel capitaine, c’était le chavirage assuré d’avance ! AC et son ministron notamment apprendront à leurs dépens politiques, qu’on ne gagne pas toujours en trichant avec les lois et règles (…)

    J’avouerai ne pas être un fanatique supporter d’une sélection dont le nom « Syli » me semble inadapté au regard de la tragique histoire de notre première République. Mais dans le commentaire d’apaisement que j’ai fait le 2 juillet aux déclarations du mouvement Les Brassards Rouges de Guinée (BRG), j’étais loin d’imaginer que notre débacle serait d’une aussi humiliante ampleur face à une équipe d’Algérie; qui ne nous est potentiellement pas aussi supérieure que ça, pourtant.

    Ce que l’on peut cependant faire remarquer aux vaillants membres du BRG et aux braves fans de notre sélection nationale, c’est surtout cette tendance générale à l’élimination de toutes les équipes de pays dirigés par des despotes. Des Algériens aux Sud-africains, on est ainsi assuré qu’aucune des équipes quart-de-finalistes ne jouera implicitement pour la prépondérance politique d’une communauté ethnique ou la gloire d’une dictature ethnocentrique et répressive.

    Autant dire qu’en termes d’intégration nationale et de progrès démocratique et sociopolitiques, c’est comme un signe d’encouragement que le Ciel aurait ainsi fait à tout le continent africain par le langage du football, à travers cette CAN de 2019. A bon(s) entendeur(s), salut !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info