Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Sidya Touré réaffirme la farouche opposition de l’UFR à un 3e mandat pour Alpha Condé

Sidya Touré réaffirme la farouche opposition de l’UFR à un 3e mandat pour Alpha Condé

Le président de l’Union des  forces républicaines (UFR) soupçonne le pouvoir de manœuvrer pour intimider son parti politique qui se trouve être en première ligne du combat contre le troisième mandat. Sidya Touré dit ne pas avoir peur de se battre pour défendre les intérêts des guinéens.

A en croire l’ancien haut représentant du président Alpha Condé, le pouvoir a lancé une campagne de déstabilisation et d’intimidation contre l’UFR depuis que sa formation politique s’est opposée au projet de 3e mandat.

‘’Il y a quelque chose qui commence dans notre pays. Depuis que l’UFR a affirmé son refus contre le troisième mandat,  une décision a été prise en haut lieu pour s’attaquer  à notre parti. Il y en a qu’on a achetés avec de l’argent, d’autres avec des postes. Et quand tout cela ne marche pas, on veut nous faire peur. Mais nous, on n’a pas peur’’,  indique Sidya Touré.

‘’Les militaires nous ont menacés ici, on est quand même allés au stade du 28 septembre. Ceux  ont eu peur n’y sont pas allés. On n’a pas peur d’aller là il faut quand il s’agit de défendre les intérêts de la  Guinée’’, ajoute-t-il.

L’ancien Premier ministre accuse le pouvoir de vouloir intimider les cadres de l’UFR afin de les dissuader de s’opposer au troisième mandat.  ‘’Nous sommes contre le troisième mandat. Et à cause cela, on veut nous effrayer en convoquant nos communicants d’abord à la police. Ensuite, on réfléchit sur d’autres stratégies pour  tenter de requalifier les faits pour dire qu’il a insulté le président. Mais c’est un papier que tout le monde peut lire. Il a donné son opinion’’, assure Sidya Touré.

Le président de l’UFR rappelle que la constitution guinéenne garantit  à tous les citoyens le droit de s’exprimer en toute liberté. ‘’Le délit d’opinion n’existe pas en Guinée. Notre constitution reconnait  à tous les guinéens  le droit d’avoir des opinions. Sinon, il n’y aurait pas eu plusieurs partis politiques et on allait revenir au parti-Etat comme avant. S’il y a plusieurs partis, il doit y avoir des gens  qui ne sont pas d’accord avec toi’’, indique M. Touré

‘’Donald Trump a 62 millions de gens qui le suivent sur twitter. Certains le critiquent très durement en lui parlant mal parfois. Il a sélectionné sept d’entre eux pour les effacer. Les sept personnes sont allées au tribunal de Washington pour dire qu’il les a effacé pour ne plus qu’elles puissent intervenir dans le débat. Le juge a dit au président de les remettre et ça a été fait. C’est cela la démocratie’’, enseigne-t-il à Alpha Condé

Pathé BAH, pour VisionGuinee.info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info