Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Après l’arrestation de responsables du FNDC, l’opposition menace de se radicaliser

Après l’arrestation de responsables du FNDC, l’opposition menace de se radicaliser

Oumar Sylla alias Foniké Mengué et Sékou Koundouno, tous deux responsables au sein de la coordination du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), ont été mis aux arrêts mardi et détenus à la direction centrale de la police judiciaire, avant de recouvrer leur liberté dans la soirée.

L’opposition guinéenne dénonce des menaces et actes d’intimidation à l’encontre des anti troisième mandat.  ‘’Nous avons réclamé une libération immédiate. Nous sommes libres de confectionner des t-shirts’’, réagit le vice-président de l’assemblée nationale.

L’honorable Dembo Sylla pense que ‘’ce mauvais coup d’essai est maléfique pour le régime en place. Car l’alternance démocratique  est incontournable en 2019 et 2020’’, avant de qualifier  de ‘’tentative d’intimidation. C’est pourquoi, nous avons lancé un ultimatum au pouvoir. S’ils passaient la nuit à la police judiciaire, tout le monde allait démarquer sur les lieux ce matin’’.

‘’Ils ont essayé pour voir jusqu’où on pouvait aller. Nos réactions dans les médias ont suffi pour faire libérer ces responsables du FNDC’’, assure le vice-président de l’Union démocratique de Guinée (UDG).

‘’S’ils n’avaient pas été libérés, ils allaient voir combien de fois on est déterminés à lutter. Mais ils ont mesuré l’ampleur de la chose et les ont libérés’’, estime l’opposant qui exige la restitution des ‘’850 t-shirts’’ saisis par la police lors de l’arrestation de Foniké Menguè à Gbessia, avant de prévenir que ‘’nous allons radicaliser le combat contre tous ceux qui font la promotion du 3e mandat et une nouvelle constitution’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. ‘’S’ils n’avaient pas été libérés, ils allaient voir combien de fois on est déterminés à lutter. Mais ils ont mesuré l’ampleur de la chose et les ont libérés’’, estime l’opposant qui exige la restitution des ‘’850 t-shirts’’ saisis par la police lors de l’arrestation de Foniké Menguè à Gbessia, avant de prévenir que ‘’nous allons radicaliser le combat contre tous ceux qui font la promotion du 3e mandat et une nouvelle constitution’’.

    A mon humble avis de sympathisant, il faudrait non seulement veiller à ce que les 2 responsables du FNDC victimes d’arrestations arbitraires se fassent représenter par leur avocat à la convocation de la PJ, mais surtout menacer le pouvoir en place d’une manifestation pacifique de démonstration, dans chaque ville du pays et à l’étranger si les T-shorts confisqués ne sont pas restitués dans les plus brefs délais.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info