Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Annonces » En Guinée, selon l’UFDG, ‘’la gouvernance est malade’’

En Guinée, selon l’UFDG, ‘’la gouvernance est malade’’

Le mandat des députés, arrivé à terme au début de l’année de 2019, a été prorogé par décret présidentiel. Jusque-là, aucune date n’est connue pour l’organisation des législatives, devant aboutir à la mise en place d’une nouvelle assemblée nationale.

Le vice-président en charge des affaires économiques de l’UFDG impute le retard dans l’organisation des législatives à la mauvaise gestion du pays.

‘’La gouvernance du pays est malade. Jusqu’à présent, on n’a pas un chronogramme clair sur l’organisation des élections législatives. Nous sommes malades de notre administration’’, s’insurge Kalémodou Yansané.

Il fait remarquer que le processus de mise en place des conseils de quartier et district, plus d’un an et demi après la tenue des locales, n’a pas été entamé jusque-là par manque de volonté du pouvoir d’Alpha Condé, dit-il. ‘’C’est en Guinée seulement qu’on peut constater des dérives pareilles’’, souligne le parlementaire.

De l’avis de l’honorable Yansané, ‘’l’administration guinéenne est malade. C’est une gangrène. Comme Alpha Condé aime à le dire, le poisson pourrit par la tête. Et sur ce point, nous lui donnons raison’’.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. La gouvernance d’AC continue en effet de détricoter et l’ordre institutionnel guinéen et nos maigres avancées démocratiques avec son implacable logique, qui ne surprendra plus grand-monde.

    Mais si les élections entre autres ne sont systématiquement organiées que lorsque l’Etat-RPG-AEC s’est assuré d’avoir réuni toutes les conditions de fraude et trucage possibles, il y a là de quoi s’interroger sur l’efficacité réelle de nos forces d’opposition politiques notamment. Et en y ajoutant le fait que cela ne gêne pas trop non plus, les organisations de la société civile guinéenne, on peut se demander in fine si c’est réellement la gouvernance d’AC qui est malade, ou plutôt le peuple de Guinée qui est censé être le véritable détenteur du pouvoir souverain…

    Quand on voit qu’à l’UFDG et au PEDN l’on peine même à critiquer les manoeuvres qui se trament à la tête de la CENI pour éviter de reformer la liste électorale corropmpue par le RPG/AEC, il y a réellement de quoi s’inquiéter.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info