Accueil » Société » Décès de Kéléfa Sall, ancien président de la cour constitutionnelle

Décès de Kéléfa Sall, ancien président de la cour constitutionnelle

Kéléfa Sall n’est plus. Il a tiré sa révérence ce samedi 27 juillet des suites d’une maladie, selon une source proche de sa famille.

Destitué de ses fonctions de président de la cour constitutionnelle en septembre 2018, Kelefa Sall consacrait son temps à la rédaction d’un livre.

Le 14 décembre 2015, lors de l’investiture d’Alpha Condé pour un second et dernier mandat, l’ex-numéro 1 de la cour constitutionnelle avait prodigué un conseil au pensionnaire de Sékhoutouréyah.

‘’Monsieur le président de la République, gardez-vous de succomber à la mélodie des sirènes révisionnistes, car si le peuple de Guinée vous a donné et renouvelé sa confiance, il demeure cependant légitimement vigilant’’, avait-il dit dans son discours.

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. On doit faire des investigations.

  2. Mort pour avoir simlement essayé de faire pleinement jouer son rôle à la cour constitutionnelle guinéenne pour une fois, dans notre histoire nationale, en décembre 2015.

    En effet, si les démons du pouvoir antidémocratique d’AC ont ainsi eu raison de la vie de l’héroïque magistrat que fut Kèlèfa Sall, ce sont surtout les forces vives guinéennes qui ont sacrifié de leurs lâches attentismes le peu de crédibilité que celui-ci s’efforçait encore de préserver à l’institution, qu’il présidait.

    De l’UFDG au plus dérisoire parti politique guinéen, en passant par l’UFR, le PEDN, Le Bloc Libéral, etc., quelles furent les initiatives de manifestations visant à protester réellement contre le coup d’Etat constitutionnel ourdi contre ce courageux président de la cour constitutionnelle, qui gênait visiblement les plans de pouvoir à vie d’AC ? Aucune ou presque, dirait-on ! Or comme l’avait dit le père de l’unité africaine des peuples, Marcus Garvay: « Le hasard n’a jamais encore satisfait les espoirs d’un peuple qui souffre. »

    Les leaders de nos principaux partis d’opposition sont plutôt mal venus de vouloir ainsi récupérer politiquement la mort physique de ce valeureux patriote, qu’ils n’avaient sérieusement pas voulu protéger du lynchage politique par cette implacable machine de répression d’AC.

    Ce sont toutes nos pauvres institutions nationales qui s’en trouvent encore plus appauvries à cause de cette scandaleuse gouvernance, mode RPG/AEC.

    Paix à l’âme de l’illustre défunt !

  3. Prions pour le repos de l’âme du défunt et arrêtons de spéculer sur les raisons de la disparition de cet homme car tous nous mourrons un jour. Repose en paix M. SALL.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info