Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » Le ministre de la Justice sur le procès du massacre du 28 septembre : ‘’il faut qu’il soit préparé minutieusement’’

Le ministre de la Justice sur le procès du massacre du 28 septembre : ‘’il faut qu’il soit préparé minutieusement’’

Le ministre de la Justice par intérim a rencontré, ce mercredi 14 aout,  les membres du comité de pilotage pour l’organisation du procès du massacre du 28 septembre. Mamadou Lamine Fofana veut aller lentement et sûrement pour éviter des failles dans le déroulement du procès.

Le garde des sceaux, au terme de la réunion de ce mercredi, a précisé qu’il a pris le train en marche. ‘’Ce comité de pilotage existe depuis bien longtemps. Il a eu à tenir plusieurs réunions. Moi je suis à ma première. Le but de la rencontre, c’est de réaffirmer la volonté politique du président de la République et de son gouvernement de voir ce procès se tenir’’, a déclaré le ministre Fofana à la presse.

Il ajoute que le comité entre dans la phase de préparation du procès. Cela passe par le choix du local qui abritera le procès, la formation du personnel judiciaire, sécuritaire et autres. ‘’Ce procès est national, mais à résonance internationale. Il faut qu’il soit préparé minutieusement  pour qu’il n’y ait de failles’’, a souligné le successeur de Me Cheick Sako.

Rassuré du soutien des partenaires techniques et financiers, il considère que le procès sur le massacre du 28 septembre est un défi que la Guinée doit relever. ‘’Quand les évènements ont eu lieu [en 2009], la Cour pénale internationale s’est intéressée au dossier. Nous lui avons dit de nous laisser juger cette affaire qui s’est passée en Guinée’’, a-t-il rappelé.

Depuis 5 ans, a précisé le ministre Mamadou Lamine Fofana, ‘’une réforme du système judiciaire est en cours. Il faut apporter la preuve que la réforme a réussi’’.

Lieu pour abriter le procès

L’affaire sur le massacre du 28 septembre sera se tiendra finalement pas dans l’enceinte du cinéma Liberté. Selon le garde des sceaux, ‘’la proposition du cinéma Liberté a été abandonnée. La rénovation coutait pratiquement le prix d’un bâtiment neuf. On a opté pour la cour d’appel de Conakry. La salle d’audience sera édifiée dans les prochains jours’’, a-t-il annoncé à la presse.

Pour ce qui est du financement, il a tenu à rassurer qu’il ‘’n’y a aucun problème. Le gouvernement doit supporter 77% du budget. Il a déjà débloqué 20 milliards GNF qui sont disponibles. Avec ce montant, on va démarrer les travaux d’édification du bâtiment [qui abritera le procès].

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info