Accueil » Politique » Faut-il pleurer ou rire lorsque des dissidents du PADES d’Ousmane Kaba intègrent le RPG d’Alpha Condé ?

Faut-il pleurer ou rire lorsque des dissidents du PADES d’Ousmane Kaba intègrent le RPG d’Alpha Condé ?

La grande conférence à la Maison de la presse tenue ces derniers jours a pondu une grande révélation sur le malaise qui déchire les membres de l’appareil dirigeant du PADES.

Et pour cause, dans le milieu de la politique guinéenne nombreux sont ceux qui se demandent s’il faut en rire ou en pleurer ?

Les mauvais esprits qui ont guidé jusque-là la voie du PADES sont les vrais porteurs du mauvais temps qui y prévaut. Et ce n’est pas le militant le plus inconditionnel ou encore le président-fondateur (Mamane de RFI, passe-moi l’expression !) qui prouveront le contraire. Car, à l’évidence, rien ne va plus au sein de la cellule dirigeante du PADES.

L’Ebola de la dissension

La réaction qui s’en est suivie a fait sortir de ses gonds le président du parti. Eh oui ! Dr Ousmane Kaba a qualifié la vague dissidente de tous les noms d’oiseau.

Une sortie médiatique jugée mal agencée, mais qui suffit à elle seule pour démontrer que si les partants ont pris le choix de quitter cette formation politique, c’est que leurs relations de travail avec leur désormais ancien leader sentaient une incurable pestilence.

Évidemment, le camp de la mouvance présidentielle ne pouvait que se frotter les mains face à l’attitude défaitiste de Dr Ousmane Kaba, et ovationner le résultat de l’action de ratissage obtenu par l’équipe de son audacieux stratège Souleymane Douno Keita (du Rpg Arc-en-ciel).

Notons néanmoins que le PADES n’est pas le seul en mal de quiétude interne. Plusieurs autres partis de la mouvance de l’opposition sont comme infectés depuis quelques mois du redoutable virus de l’Ebola de la dissension qui affecte l’unité de leurs militants les plus tenaces et provoque de fortes hémorragies. Et comme le malheur des uns fait (souvent) le bonheur des autres, les démissions successives font les choux gras de la presse sensationnelle.

Par Le Populaire

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Mon fondateur si vous ne faite pas la difference ils seront obliger de quitter,un parti geler na pas droit au militant,moi personnellement je ne vois pas pourquoi pades,ufdg,pedn ou ufr existent,ils sont tous en manque d’objectif,depuis 2010 qu’est ce que vous avez pu changer si ce n’est pas la rue.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info