Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Etienne Soropogui, ex vice-président des NFD : ‘’la Guinée ne se développera jamais tant que…’’

Etienne Soropogui, ex vice-président des NFD : ‘’la Guinée ne se développera jamais tant que…’’

Après la recomposition de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Etienne Soropogui a lancé son mouvement politique. L’ancien vice-président des Nouvelles forces démocratiques (NFD), déclare qu’il compte se battre contre un système responsable du retard de la Guinée.

‘’Nous sommes pris en otage par un système. Depuis des décennies, les politiques publiques qui ont été imaginées, le plus souvent de bonne foi, pour tirer notre pays vers le haut, sont toutes parties d’un paradigme qu’il nous faut repenser’’, affirme l’ancien compagnon de lutte de Mouctar Diallo.

‘’Tel est un virus, ce système est présent dans toutes les organisations sociales, politiques et économiques. Il est plus fort que nous, il manipule tout le monde : du président de la République au citoyen lambda’’, décrit Etienne Soropogui.

Il assure que le système en question est un ‘’logiciel malveillant qui a été mis dans la tête des guinéens et qui se transmet d’individu à individu, de régime à régime.  Il a été conçu et programmé pour que notre pensée collective et notre état d’esprit collectif ne nous permette de développer une identité commune, d’avoir des réflexes politiques, un idéal commun’’.

L’ancien commissaire électoral affirme que ‘’la Guinée ne se développera jamais tant que nous n’aurons pas déconstruit de système’’. Et pour mettre fin à ce système, selon lui, ‘’il nous faut d’abord réinventer une société capable de construire un consensus national autour de grands principes qui fondent notre République’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

4 comments

  1. Ouf, trop de blabla dans ce pays

  2. Encore un, qui parle de systeme comme Koly Kourouma ou Mouctar Diallo.
    On a compris votre jeu, vous êtes pire que le systeme que vous denoncez.
    Essayons la nouvelle generation d’apres PDG.
    Les Etienne, Mouctar, Koly, Makanera, Telliano, Fode oussou, Baidy, Aboubacar, Paul moussa, constituent la generation la plus pourris de la Guinée.
    C’est une generation d’escrocs politique, des girouettes qui n’attendent qu’un soufleur pour tourner.
    Tout ce que ces gens racontent c’est du vent. Il n’y a absolument aucune conviction dans leur BLA BLA.
    Degageons cette bande de mauvais opportunistes pour le futur de la Guinée.
    Alpha a le merite de nous avoir montré qui ils sont ces Eoliennes de polititiens d’un jour.

  3. Je ne savait pas que ce monsieur est un visionnaire, son constat sur la guinée et de la mentalité de la population qui l’a compose est une réalité. Le premier régime n’a pas expliqué clairement à la population qu’elle obligation doit elle faire à l’État. Il a seulement tenu cette déclaration politique pour galvaniser la masse autour des ideaux du pdg que c’est le gouvernement qui doit
    tout faire pour vous. Cela a rattrapée tout les gouvernements successifs. Le guinéen se crois ne rien payé à l’État comme taxe.

  4. Ibrahima Sory Baldé

    M. Soropogui a raison, MAIS

    Sans aucun doute que le système sociopolitique du Parti/Etat en Guinée, implanté par le régime dictatorial de Sékou Touré au lendemain de l’indépendance du pays, peut justifier son (le pays) retard notamment dans les domaines du développement démocratique et économique.

    Ceux qui sont au pouvoir (comme c’est le cas actuellement du RPG arc-en-ciel) veulent faire comme leurs prédécesseurs du PDG (Sékou Touré) et PUP (Lansana Conté). C’est-à-dire confisquer tous les leviers de commande du pays quelle que soit la manière. Or, les temps ont changé. Ce qui était possible l’autre siècle ne l’est plus aujourd’hui.

    La dictature ne peut plus prospérer. Ce sont les bilans et les programmes sociopolitiques et économiques qui permettent d’accéder et de se maintenir au pouvoir.

    L’Opposition avait nommé M. Soropogui à la CENI, mais il s’est vite adapté au système qu’il dénonce aujourd’hui. Ce rappel est juste pour tenter d’expliquer que les nouvelles générations (les 40 ans et moins) doivent être des professionnels patriotes plutôt que des partisans de l’ethnocentrisme, du népotisme etc, soubassement du système Parti/Etat.

    La partisanerie politique ne doit pas primer sur les intérêts du pays.

    Jusqu’à preuve du contraire, je suis membre du Comité central du RPG arc-en-ciel. Mais je ne suis pas en accord avec la conduite des affaires du pays.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info