Accueil » Société » Sit-in de journalistes devant la HAC : ‘’ceux qui veulent voir la presse guinéenne mourir…’’

Sit-in de journalistes devant la HAC : ‘’ceux qui veulent voir la presse guinéenne mourir…’’

Des professionnels de médias ont tenu un sit-in, ce lundi 26 aout,  devant le siège de la Haute autorité de la communication (HAC). Ils projetaient ainsi étaient les tentatives du pouvoir en laxe8de museler la presse. 

‘’Liberté ! Journalistes arrêtés, journalistes interpelés, nous exigeons notre liberté ! Vive la loi L002 pour que vive la liberté de  la presse en Guinée! Vive la loi L002 pour que vive la démocratie en Guinée!”, scandaient entre autres les manifestants.

Dans un mémorandum, les organisations professionnelles de médias ont dénoncé la montée en flèche de la restriction de la liberté de la presse en Guinée.

‘’Il y a une nouvelle forme de musèlement des médias indépendants en cherchant à contourner  la loi qui encadre l’exercice du métier de journalisme en Guinée et certains magistrats, se croyant plus malins que d’autres, commencent à prendre goût de substituer la loi L002 à celle portant sur la cybersécurité afin de traiter des dossiers des confrères mis en cause dans l’exercice de leur fonction’’, dénonce Mohamed Barry.

Avant de souligner que ‘’le placement sous contrôle judiciaire de deux journalistes de Lynx FM vient compléter le tableau de trophées de ceux qui veulent voir la presse guinéenne mourir. Puisque la procédure de citation dans le cadre espèce est connue de tous les magistrats’’.

Les organisations professionnelles affichent leur  opposition contre toute interpellation d’un journaliste en dehors de la Loi L002 régissant l’exercice du journalisme dans notre pays.

‘’En tant qu’organisations professionnelles de médias, nous refusons un tel dérapage portant non seulement atteinte  à la liberté de la presse mais aussi projetant à la face du monde une image dégradante de notre justice’’, indique-t-il.

Il reste convaincu que la HAC doit ‘’contribuer efficacement’’ à changer sa méthode. Toutefois, rappelle-t-il, ‘’la loi L002 portant liberté de la presse reste et demeure celle qui doit servir  de référence lorsque qu’un journaliste est poursuivi dans l’’exercice de ses fonctions’’.

En dehors de la HAC, ce mémorandum sera adressé  au ministère de la communication pour attirer l’attention du pouvoir exécutif face à ces exactions.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info