Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Un cadre du RPG Arc-en-ciel appelle Alpha Condé à coupler les législatives et le référendum

Un cadre du RPG Arc-en-ciel appelle Alpha Condé à coupler les législatives et le référendum

Le chef de l’Etat, dans son discours à la nation, a invité tous les acteurs impliqués dans l’organisation des élections législatives à redoubler d’effort et d’ardeur dans le travail que ces élections se tiennent d’ici la fin de l’année 2019.

Alpha Condé engage le Premier ministre et le gouvernement à soutenir et accompagner la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et les acteurs électoraux afin de  créer les meilleures conditions de préparation et d’organisation des  scrutins  attendus dans notre pays.

Saisissant la balle au bond, Hady Barry, dissident de l’UFDG qui a rejoint les rangs du parti, assure que le président Condé a ‘’l’obligation de soumettre une nouvelle constitution au peuple. Ceux qui sont d’accord pour iront voter. Ceux qui sont contre sont libres d’aller voter ou de rester dans leurs maisons’’.

Il demande au chef de l’Etat de faire d’une pierre deux coups en couplant les législatives et le référendum. ‘’Nous avons des difficultés et beaucoup de priorités. On ne peut pas échelonner tout le temps les élections, il faut faire d’une pierre deux coups’’, suggère-t-il au pensionnaire de Sékhoutouréyah.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

5 comments

  1. Ibrahima Sory Baldé

    Monsieur Hady Barry,

    Moi je souhaite que le Président Alpha Condé écoute les patriotes. Moi, je suis un patriote et, jusqu’à preuve du contraire, membre du Comité central du RPG arc-en-ciel.

    Je ne suis pas d’accord pour l’adoption d’une nouvelle constitution, essentiellement parce que toutes les modifications, souhaitées par vous et d’autres profiteurs du système, peuvent être appliquées dans celle (constitution) actuelle.

    Pour moi, il faudrait qu’à l’article 29, qui fixe l’age minimal pour être candidat, il faudrait également ajouter un âge maximal. Dans le cas présent, nous mettrions 80 ans révolus et ce, essentiellement pour ne pas écarter Sidya Touré de la course en septembre ou octobre 2020.

    Je suis sûr (contrairement à Cellou Dalein Diallo) qu’il faudrait coupler les élections législatives et présidentielles en octobre 2020. Le Président qui sortirait gagnant aura sa majorité plus démocratiquement. De nombreux pays africains, comme le Burkina Faso, font expérience.

    Aussi, je suis d’avis qu’il faut un recensement électoral, y compris dans la diaspora (qui soutient financièrement les populations locales) soit concernée par les élections, comme cela se faisait du temps de Lansana Conté.

    Le FNDC (Sidya Touré, Cellou Dalein Diallo, Ousmane Kaba, Abdourahamane Sano et autres), de mon point de vue, ne devraient pas ignorer l’appel du Président Alpha Condé et refuser le dialogue recommandé. Ils doivent avoir une délégation à ce forum politique pour faire une contre-proposition, qui consisterait à démontrer aux demandeurs d’une nouvelle constitution et d’élections législatives bâclées l’impossibilité d’engager le pays dans cette voie.

    Tout observateur neutre de la scène politique guinéenne sait que le FNDC est constitué de l’essentiel des forces politiques et sociales du pays. Que la quasi totalité des populations, de toutes origines ethniques, régionales ou politiques (tout le monde au RPG arc-en-ciel n’est pas pour une nouvelle constitution. Moi je suis certain que d’autres personnes peuvent mieux qu’Alpha Condé, représenter le parti) adhère au mouvement.

    • Ah Hady. il faudra plutot coupler le referendum aux elections presidentielles de 2020 alors. comme xa le nouveau president pretera sermant sur la nouvelle constitution si le oui lemporte si non on continue avec lactuelle. cela evidement c si c la constitution qui est votre problem. maintenant si vous voulez servir un homme comme vous etes tous des nullatre sans competence et sans ambition afin kil meure au pouvoir la c autre chose.

  2. Affaire de Nouvelle Constitution est déjà ratée,parce que Don Kass n’y pourra rien apporter de positif selon sa prise de position actuelle avec ce Gouvernement de Alpha Condé et son clan.

    Comme dit Baadiko de ufd,c’est pas à la fin de la course (fin du 2ème mandat présidentiel en Guinée),qu’il faut absolument changer les règles du jeu et/ou en plein Match.El Hadj Momo Bangoura du pdg-rda aborde la question dans le même sens.

    Enfin,les guinéens sans distinction ethnique ont d’autres priorités de survie économique et financière en Guinée.

  3. Le couplage des Élections Législatives et Présidentielles en Guinée en 2020,est un mal nécessaire,parce que cela va permettre davantage à la CENI de bien faire son travail pour la Paix sociale en Guinée, entre autres:
    La révision du fichier électoral selon les Recommandations de l’Audit du Fichier Électoral,
    Boucler le financement,
    Faire toutes les consultations nécessaires pour un Dialogue social inclusif sur le plan socio-économique,
    Favoriser le Nouveau président de la république d’avoir une majorité à l’assemblée nationale pour bien gérer les problèmes du pays,…etc.
    Écarter toute possibilité de Nouvelle Constitution en faveur de Alpha Condé.En fin,cela éviterait à la Guinée libre et démocratique des problèmes politiques récurrents de grèves et de manifestations.

  4. Ibrahima Sory Baldé

    Questions

    Si l’éventuelle nouvelle Constitution prévoit que l’âge limite pour se présenter à l’élection présidentielle de 2020 sera de 80 ans, ce qui éliminerait de facto, l’actuel Président, Alpha Condé, le FNDC et ses partisans, qui ne veulent du 3 ème mandat vont-ils l’accepter ? Si oui, faudrait bien qu’ils partent au rendez-vous du Premier Ministre, Kassory Fofana, pour en faire une exigence

    Si le FNDC pose comme seule condition pour l’acceptation d’une nouvelle Constitution d’introduire la limitation à 80 ans comme âge maximal pour un candidat, le PRG arc-en-ciel et ses partisans de la nouvelle Constitution l’accepteront-ils ? Si oui, pourquoi ne pas le dire ? Si non, il faudrait convenir que leur volonté n’a qu’un seul objectif : imposer le Président Alpha Condé, coûte que coûte aux commandes du pays.

    Le FNDC doit se présenter au dialogue et occuper ses places.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info