Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Économie » Alpha Condé : ‘’la Guinée était considérée comme le canard boiteux…’’

Alpha Condé : ‘’la Guinée était considérée comme le canard boiteux…’’

Avant son arrivée au pouvoir, Alpha Condé déclare que la Guinée n’avait plus de crédibilité auprès des institutions financières internationales. Le chef de l’Etat affirme que son administration a mis les bouchées doubles pour retour de notre pays dans le concert des nations.

Neuf ans après son accession à la magistrature suprême, le président Condé est convaincu que la Guinée avance sur la bonne voie.

Il assure que les institutions financières internationales l’attestent et la voix de notre pays compte désormais en Afrique et dans le reste du monde.

‘’La Guinée a connu 50 ans de retard. La première République a laissé des entreprises publiques qui ont été liquidées. Jusqu’à mon arrivée au pouvoir en 2011, la Guinée était considérée comme le canard boiteux par le Fond monétaire international’’, indique-t-il dans un entretien accordé à la Voix de l’Amérique.

Il précise qu’avant son arrivée à Sékhoutouréyah, ‘’la Guinée n’avait jamais pu mener à terme un programme [avec les institutions de Bretton Woods]. C’est avec moi que nous avons pu atteindre l’initiative du point d’achèvement des Pays pauvres très endettés (PPTE). La Guinée ne pouvait pas avoir des crédits concessionnels’’.

Le chef de l’Etat rappelle que la Guinée a achevé la troisième revue de l’accord triennal avec le Fonds monétaire international (FMI) au titre de la facilité élargie de crédit (FEC).

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Tous ces blabla n’aboutit à rien pour faire avancer notre pays qui était en voie de développement, depuis que tu es au pouvoir que de la corruption, mauvaise gestion, le système éducatif au plus bas niveau dans le monde, la misère, l’immigration des jeunes et l’insécurité des citoyens,l’insalubrité et la dégradation des routes sans oublier la division que tu as créée entre les guineens.
    3ème mandat oublié ça, le référendum tourné cette page car nous sommes bien déterminer à vous faire respecter la loi de notre pays.
    3ème mandat Amoulanfé.

  2. Ce que notre « Mogho-Naaba de Conakry » oublie, c’est qu’en 2010 et 2015, son élection a été usurpée à celui que les Guinéens auraient démocratiquement élu: le trop conciliant CDD dont l’appartenance ethnique entre autres ne rassurait pas certains milieux que l’on connaît depuis les fameuses recommandations du gouverneur colonial du Sénégal, le Général Louis Faidherbes.

    On ne demandera évidemment pas à un tricheur doublé d’un mystificateur politique rompu, dont on ne pouvait objectivement pas attendre qu’il fasse mieux que de gouverner ce pays à vue, d’avouer l’échec lamentable de sa gouvernance politique. En effet, »la tromperie, si elle fait dîner, ne fera pas souper ». (Proverbe peul)

    Le drame est plutôt qu’il aura fallu plus de 9 ans de misères en tout genre, et le concours des plus assidus et manifestes de Dame Nature, pour que les Guinéens avisés et l’opinion internationale s’aperçoivent que l’Etat-RPG/AEC ne mène la Guinée que là où le sanguinaire SST l’avait laissée en 1984 (…)

    Autant dire que de juin 2010 à septembre 2019, c’est en toute sérénité que l’on peut affirmer qu’aucun des trois autres principaux adversaires d’AC n’aurait fait moins bien que lui: avec un SIDYA, et surtout un CDD à la tête du pays, nous n’en serions très probablement plus à ne même pas réussir à juguler les soucis d’assainissement de la ville de Conakry; alors que le pillage de nos ressources nationales n’a jamais atteint les proportions actuelles. On nous parle entre autres de 3 milliards USD qui auraient été investis dans les infrastructures pour des résultats qui parlent d’eux-mêmes et ce, jusqu’au regard de l’état désastreux de la route nationale N° 1 de notre chère patrie. C’est tout simplement CALAMITEUX !

    Mais cette sortie du pensionnaire de Sékhoutouréya depuis les USA, où l’avaient précédé récemment CDD et SIDYA, est néanmoins très instructive et révélatrice de la position jusqu’au-boutiste à laquelle ses acolytes et lui sont bel et bien en train de se préparer.

    La stratégie, si cela peut s’appeler ainsi, consistera à user de tous les moins possibles pour réussir à faire comme Kabila, au Congo RD: faire glisser autant que possible les échéances électorales pour finir par imposer une marionnette politique à la tête du pays. A bon(s) entendeur(s), salut !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info