Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Économie » Kassory Fofana dévoile ‘’ce qui freine l’élan du développement’’ de la Guinée

Kassory Fofana dévoile ‘’ce qui freine l’élan du développement’’ de la Guinée

Le Premier ministre Kassory Fofana a présidé, ce vendredi 13 septembre, la cérémonie d’inauguration du Centre de gestion agréé (CGA) de Ratoma.

Selon le chef du gouvernement, le Centre de gestion agréé (CGA) vise à régler l’un des paradoxes de l’économie guinéenne. ‘’Avoir un secteur informel plus important que le formel, c’est un paradoxe’’, estime Kassory Fofana.

Il ajoute qu’il ‘’n’y a qu’en Guinée qu’on voit ça, alors que la création des richesses et d’emplois repose essentiellement sur un secteur formel’’.

Le Premier ministre affirme que ‘’nous avons les taux de pression fiscale les plus bas en Afrique. Ce qui freine l’élan du développement du pays pour booster la croissance et réduire l’extrême pauvreté’’.

D’après les chiffres qu’il a rendus publics en marge de la cérémonie, la Guinée atteint à peine 13,5% de pression fiscale par rapport au Produit intérieur brut (PIB), alors que la moyenne sous-régionale se situe, à l’en croire, autour de 18%.

‘’Notre objectif, conformément aux objectifs du président de la République, c’est d’arriver à renverser ces tendances très rapidement pour dégager des masses budgétaires qui permettront de réduire l’extrême pauvreté’’, indique le chef du gouvernement, encourageant les opérateurs économiques à quitter l’informel pour le formel.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. KASSORY a certes raison de balancer des chiffres, d’autant plus qu’il reconnaître implicitement l’échec de la gouvernance d’AC que son gouvernement est censé incarner depuis mai 2018.

    Mais, le constat qu’il essaie d’établir ainsi à la va-vite sous le seul spectre des secteurs formels et informels de l’économie guinéenne, touche rapidement ses limites.

    Derrière les effets que constitue cette prééminence séculaire d’un secteur informel sur tout ce qui se fait au plan économique dans notre pays, il y a toute une série de causes ou raisons que le PM d’AC ferait mieux de ne pas continuer à occulter volontairement. Car on peut avant tout lui objecter qu’un pays qui figure parmi les plus corrompus de la planète ne peut pas se développer (…)

    Au lieu de pousser le Gl Conté à vendre la société Friguia à la société Rusal, l’Etat guinéen aurait dû s’inspirer de bien des modèles de gestion ou d’organisation rigoureuse d’activités de production industrielle notamment, dont les sites de Fria et Conakry entre autres nous fournissaient à l’oeil des enseignements.

    Mais disons-le tout haut: l’économie d’un pays dont la classe dirigeante ne sait pas faire mieux que tromper éternellement ses électeurs et opposants, est forcément vouée à ne jamais se développer. Notre immodeste PM peut toujours causer pour amuser la galerie ! Les réalités de la gouvernance catstrophique de la Guinée se voient aisément ne serait-ce sur l’Etat calamiteux de nos routes nationales et le déficit d’assainissement général de nos principales villes.

    Was-Salam !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info