Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » ‘’La CENI est prise en otage par l’exécutif’’, selon un ancien cadre de l’institution

‘’La CENI est prise en otage par l’exécutif’’, selon un ancien cadre de l’institution

Alors que le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a proposé la date du 28 septembre pour la tenue des élections législatives, l’ancien directeur  des opérations cette institution assure que l’instance en charge des élections est en train de précipiter la tenue des législatives dans le seul but de permettre à Alpha Condé de s’octroyer une présidence à vie.

Selon Etienne Soropogui, ‘’ce qui se passe à la CENI est à la fois inédit et inquiétant. Les informations qui nous parviennent  sur cette institution  ne rassure pas le peuple de Guinée, parce que tout est en train fait pour  qu’un certain nombre de délais techniques et légaux soient compressés de nature à ce qu’on puisse aller aux élections le plus rapidement possible et permettre au président Alpha Condé de s’octroyer une présidence à vie’’.

L’ancien directeur des opérations de la CENI rappelle qu’avant de donner une date pour la tenue d’une élection dans notre pays, cette institution se doit de mener un certain nombre d’activités à l’issue desquelles une date raisonnable est proposée.

‘’Un calendrier électoral ne tombe pas du ciel. Quand on prend la révision des listes électorales,  la loi a prévu que cette activité soit menée pour une période de trois mois. C’est-à-dire dire du 1er octobre au 31 décembre. Le président de la CENI a fait le choix d’octroyer à la révision un délai de 25 jours, ce qui est totalement déraisonnable’’, assure M. Soropogui.

‘’Il fallait aller dans le sens du législateur surtout quand on connait les recommandations de l’audit du fichier électoral qui veut que les 6 millions d’électeurs passent devant les  Commissions administrative de révision des listes électorales (CARLE). Malheureusement, la CENI est devenue une institution qui est prise en otage par l’exécutif’’, ajoute-t-il.

Cet ancien cadre de la CENI, opposé à toute tentative de tripatouillage du fichier électoral et au troisième mandat pour Alpha Condé, assure que l’opposition est en train de s’organiser pour empêcher le bâclage des élections.

‘’S’il faut refuser de participer à aces élections,  l’ensemble des partis politiques de l’opposition refuseront de prendre part à ce qui est convenu d’appeler des élections bâclées. Nous n’accepterons pas, parce que ces élections ne sont pas de nature à conforter la démocratie dans notre pas’’, prévient Etienne Sororpogui.

Pathé BAH, pour VIsionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Salifou Kebé de la CENI pourrie à l’os qui gangrène le pays est en train de mettre de l’huile sur le feu en complicité avec Kassory Fofana PM.
    Mais,ces 2 personnes récolteront les CONSÉQUENCES EN GUINÉE.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info