Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Libre opinion » Quand le ministère de la Jeunesse se moque de la jeunesse guinéenne : droit de réponse à Fatou Fall du RDPC

Quand le ministère de la Jeunesse se moque de la jeunesse guinéenne : droit de réponse à Fatou Fall du RDPC

Je reviens encore plus étonné qu’avant ma première réaction, car je constate que malgré mon interpellation, vous passez toujours à côté de la plaque.

Madame, je voudrais vous dire que je suis un pur produit de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, que j’ai fréquenté de la première année d’économie au doctorat, donc avec aucune possibilité d’avoir les diplômes sans maitriser un concept aussi basique que l’effet d’éviction.

Vous n’arrivez toujours pas à comprendre comment les projets retenus seront financés. Avant de vous l’expliquer, vous conviendrez avec moi que le principal problème des jeunes qui veulent entreprendre dans notre pays, reste l’accès au financement. Le travail que nous faisons aujourd’hui dans le cadre du programme INTEGRA, est de faire en sorte que les jeunes puissent remplir tous les critères pour pouvoir bénéficier d’un prêt. On les organise, on leur donne les outils nécessaires pour que leurs projets soient banquables.

Le ministère de la Jeunesse et de l’emploi des jeunes ne s’installera nullement sur un quelconque marché du crédit. Ce qu’il fait, c’est d’organiser les jeunes pour qu’ils soient capables de bénéficier d’un éventuel prêt sur le marché bancaire.

Je trouve que c’est vraiment ridicule de continuer à persister sur du faux. Aujourd’hui en Guinée, on peut avoir certaines affirmations sans faire une étude. C’est un secret de polichinelle pour tout le monde que le taux d’intérêt est très élevé à cause surtout du taux directeur, on ne peut également occulter la surliquidité des banques de notre pays. Le programme INTEGRA à travers le parcours entrepreneurial qu’il offre aux jeunes, vient aider non seulement les jeunes à être des clients crédibles aux yeux des banques, mais il faut également reconnaitre que ces banques vont tirer profit de cette intervention. En plus, il faut ajouter qu’un tel programme amènera ces institutions à créer de nouveaux produits adaptés à tout type d’entrepreneurs, donc une situation qui va profiter même aux non bénéficiaires dudit programme.   Je me demande alors qui va évincer qui ?

Arrêtez d’avoir des affirmations gratuites. Il faut reconnaitre que je suis vraiment perdu quand je vous lis parfois, retenez que le ministère de la Jeunesse et de l’emploi des jeunes n’a jamais abandonné un mécanisme de financement pour un autre, sachez que chaque projet vient avec son mécanisme de financement.

Parlant encore une fois du fonds revolving, vous conviendrez avec moi qu’un entrepreneur est un citoyen modèle, qui participe activement à l’épanouissement de son pays, donc s’il a une idée, il est bien encadré sur la gestion de son projet, il ne pourra que faire des profits, et donc rembourser le crédit contracté auparavant pour démarrer ou donner plus souffle à son projet. C’est dans ce contexte, que je considère ce mécanisme comme étant un des meilleurs moyens pour faciliter l’employabilité des jeunes par le biais de l’entreprenariat dans un pays comme le nôtre.

Vous appartenez à un mouvement que je considère citoyen, mais moi je suis sur du concret. En étant creux, j’ai contribué à la formation de plus d’une dizaine de promotions dans nos Universités, qui aujourd’hui servent le monde entier. Je n’ai pas besoin de vous citer quelques-uns qui sont célèbres parmi eux. Ils vous le diront eux-mêmes un de ces jours.

Ce que vous faites est très grave, voire même révoltant, on est dans un pays où il y a des milliers de jeunes qui sont au chômage, des milliers de jeunes en désespoir qui n’hésitent même pas à se jeter dans l’océan pour aller au Nord. Au lieu de faire des propositions concrètes pour vos frères et sœurs qui meurent tous les jours dans la méditerranée, vous cherchez à révolter une partie de l’écosystème entrepreneurial de notre pays avec votre concept d’effet d’éviction qui ne tient pas la route, contre un dispositif intéressant qui va aider à faciliter l’employabilité de ces jeunes.

Alors sans passion comme vous le dites, rapprochez-vous des structures compétentes en la matière pour que vous puissiez avoir la bonne information.

Pour terminer, j’avais dit dans ma première intervention que je n’aime pas souvent participer à ce type débat, donc cette intervention sera la dernière, je ne répondrai plus.

Fraternellement,

Dr Facinet CONTE

Economiste, enseignant-chercheur (Université Général Lansana Conté de Sonfonia-Conakry)

Directeur Général Adjoint du Fonds National pour l’Insertion des Jeunes

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info