Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Libre opinion » Droit de réponse à Facinet Conté, DGA du FONIJ : Quand le ministère de la Jeunesse se moque de la jeunesse guinéenne

Droit de réponse à Facinet Conté, DGA du FONIJ : Quand le ministère de la Jeunesse se moque de la jeunesse guinéenne

Merci M. Facinet Conté pour ce ton différent de vos précédentes injures qui étaient de nature à ternir l’image que l’on peut avoir d’un Ministère de la Jeunesse.

Cependant, il est du devoir du RDPC (Respect des Deniers Publics et du Citoyen) de tirer la sonnette d’alarme lorsque le décideur public se fourvoie sur un sujet d’intérêt national, même si cela vous gêne. Nous ne sommes pas là pour vous faire plaisir.

Seul l’intérêt national compte.

Je confirme que vous ne connaissez pas l’effet d’éviction. Encore moins, les conséquences du revolving. Mais revenons dans le fond. Je pense que vous ne voulez toujours pas comprendre que l’argent du FFU, qui est une manne de plusieurs millions d’euros, est mieux indiqué pour financer les projets retenus par le ministère de la jeunesse. C’est d’ailleurs ce qui avait été décidé avec les donateurs (l’UE).

Il n’est donc pas judicieux d’endetter nos jeunes avec du revolving en PPP, qui plus est coûteux, tout en exigeant qu’ils remboursent la totalité des sommes prêtées alors que le fonds européen est leur propriété. Il n’y a aucune logique à cela, c’est ce que le RDPC cherche à vous faire comprendre. Surtout, vous ne communiquez pas sur le coût du revolving. Et, comme l’a soutenu Dr Ibrahima Bah dans sa tribune, ce coût n’est pas seulement financier, car ce type de crédit est impliqué dans la majorité des cas de surendettement des personnes (physiques ou morales), et donc d’échec dans de nombreux cas.

Cela dit, au risque de me répéter, si les jeunes, malgré la précarité de leurs conditions de vie, sont mis dans une situation débitrice les contraignant à de longues échéances de remboursements de dettes, ils reprendront le chemin de la migration irrégulière. D’ailleurs, il ne vous a pas échappé que la Guinée, Selon l’OFPRA (cf. actualités), a été le premier pays africain concerné par la migration irrégulière en 2018. Cette tendance risque de s’aggraver si le ministère de la jeunesse n’utilise pas l’argent du FFU à bon escient, au profit exclusif des jeunes et non à des fins inavouées.

Voyez-vous, M. Facinet Conté, le RDPC est légitimement inquiet car, en Guinée, tout est dévoyé, même nos moustiquaires imprégnées (destinées gratuitement à nos compatriotes) se sont retrouvées sur le marché malien (cf. « Les grandes gueules » et presse guinéenne). Hier (ou avant-hier) ce sont les engrais subventionnés par l’Etat, au profit des paysans, qui se sont retrouvés dans un marché à Siguiri.

Il y a tant à dire. Vous pouvez compter sur le RDPC pour tirer la sonnette d’alarme à chaque fois que cela sera nécessaire.

Dr Ibrahima Bah (fondateur et leader du mouvement RDPC) ne manquera pas de vous proposer une solution pérenne pour l’autonomisation des jeunes de notre pays dans son prochain livre à paraitre. J’en ai parlé à votre collègue (ou journaliste) qui m’a contactée ce matin.

Ne vous éloignez pas trop M. Facinet Conté, le débat public est utile. J’en profite pour demander à M. Mouctar Diallo de répondre à la tribune précédente. S’il a l’âme d’un démocrate, il doit nous répondre.

Fraternellement

Par Fatou FALL

Service communication du Respect des Deniers Publics et du Citoyen (RDPC)

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info