Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » Alpha Condé : ‘’Je ne suis pas démagogue’’

Alpha Condé : ‘’Je ne suis pas démagogue’’

lphaLors d’une rencontre avec des ressortissants guinéens à Houston, le président de la République Alpha Condé, a déclaré qu’il ne cherche nullement pas à plaire et qu’il dire le fond de sa pensée advienne que pourra.

Le locataire de Sékhoutouréyah a encouragé les guinéens, vivant au pays de l’oncle Sam, à se mettre ensemble pour bénéficier du soutien de l’Etat.

‘’Le rôle de l’Etat, c’est de créer les meilleures conditions pour l’émancipation des entreprises privées. Nous sommes prêts à créer les meilleures conditions, mais je ne vais pas vous prendre comme des bébés pour marcher’’, a indiqué le président Condé.

Avant de poursuivre : ‘’Moi, je ne suis pas démagogue. Je ne parle pas pour faire plaisir. Je dis ce que je pense que ça plaise ou pas. Parce que chercher à faire plaisir aux gens, ça ne sert à rien. On est adultes, on doit se parler franchement’’.

Il appelle les guinéens à se donner la main pour développer davantage la Guinée. ‘’Un pays ne peut pas avancer lorsqu’on réfléchit en peulh, malinké, soussou’’, fait-il remarquer.

Il se demande ‘’quelle est la différence qui existe entre un paysan de Lélouma, celui de Yomou ou de Mandiana ? Qu’est-ce qu’il y a de commun entre le petit paysan peulh et le grand commerçant peulh ?’’

‘’Qu’est-ce qu’il y a de commun entre le petit paysan de Siguiri et le grand diamantaire de Siguiri ? Rien !’’, s’exclame-t-il, assurant que les paysans sont plus unis que ‘’le grand commerçant et le grand diamantaire malinké’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. Oui, monsieur le président de la République, je voudrais bien n’est pas réfléchir en Peulh, Malinké, Soussou ou autres ethnies qui peuplent la Guinée.
    Mais, souvenons-nous bien ; qui avait parlé de manden pou, manden ta………..en 2011?
    Jetons un regard sur la structure et composition de l’administration guinéenne après 9 ans de votre gouvernance. Les statiques sont assez révélateur.
    A mon point de vue, Ici en Guinée et ailleurs en Afrique, toutes les frontières de nos États sont un héritage colonial. Ni un Peulh, ni un Malinké, ni un Soussou, ni un Kissien, Guerze, Toma ou autres ne peut revendiquer la paternité de l’État Guinéen.
    A mon avis, si nos dirigeants pensaient plus à bâtir une Nation moderne en tenant compte de réalité évoquée ci-haut. La Guinée serait gagnante.
    Je vous salue.

  2. Puisque le président du RPG/AEC veut nier la finalité démagogique de l’exercice de manipulation électoraliste auquel il se livre actuellement au USA, on peut même en rajouter aux éléments de réponse judicieux et pertinents de @S. Bah.

    Car c’est tout le contraire, un paysan peul et un grand commerçant peul ont bien des choses en commun dans notre pays ! Ils appartiennent avant tout, l’un et l’autre, à la plus nombreuse et dynamique communauté ethnique du pays. Celle-là même qui a été tacitement confinée depuis 1958 dans un statut d’exclusion politique, que l’Etat-RPG s’efforce à son tour de continuer à pérenniser par tous les moyens, non sans l’aide de certaines de nos propres « brebis gâleuses », du reste.

    Ces deux catégories socio-professionnelles de la communauté peule de Guinée ont également en commun de subir le regard ethnnocentrique et haineux qu’AC ne sait jamais su dissimuler longtemps, et de manière efficace. Le grand commerçant peul, qui ne mérite surtout pas d’être traité « d’opérateur économique » à ses yeux, a le tort d’incarner un modèle rare de réussite par l’effort, l’abnégation, la discipline et la gestion saine; ce qui est plutôt rare en Guinée. Quant au paysan peul, il symbolise ce à quoi le « Mogho-Naaba de Conakry » aurait probablement voulu réduire y compris les élites peules du pays. Dans son subconscient, le paysan et le grand commerçant peuls ont donc surtout en commun le tort de faire comme la plupart de leurs autres concitoyens guinéens: raisonner politiquement, bien souvent, sur des critères purement ethniques, et donc être par définition de potentiels électeurs ou partisans de l’UFDG et/ou CDD (…)
    Autant dire que contrairement aux apparences, ce n’est pas à la construction de l’unité guinéenne qu’AC et ses acolytes pilleurs de nos ressources nationales, voueraient ne serait-ce qu’en partie la présidence à vie dont ils rêvent.

    Et pour finir, il faudrait que le président dise comment les Peuls guinéens avisés peuvent-ils continuer à « penser en Guinéens » lorsqu’ils l’entendent clamer que le poste de PM reviendra définitivement aux Basse-Côtiers, la direction de l’AN aux ressortissants de la Guinée forestière, alors même que l’on sait que la présidence de République, l’administration publique et toutes les institutions nationales sont quasiment tenues par des ressortissants de la Haute Guinée ? Si cela n’est pas de la démagogie, ça y ressemble !

    Was-Salam !

  3. Alpha Condé pense que les guinéens marchent par la tête comme lui…!
    On n’est plus au temps du Machiavélisme et le résultat des Élections à la SOVIÉTIQUE Suprême à 99% des années 80.

    Qui a instauré au Foutah la formule ethnique de roundé,manding Djallon,etc.Si ce n’est Alpha Condé et son clan en Guinée,ainsi que le faux empoisonnement au Palais du peuple de Guinée ???.
    Finalement,il doit comprendre qu’en 2020,il doit quitter du Pouvoir en Guinée de Gré ou de Force.
    Wa Sallam.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info