Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Bah Oury demande à Alpha Condé de faire attention

Bah Oury demande à Alpha Condé de faire attention

Le ministre d’Etat conseiller spécial du président de la République Rachid Ndiaye a assuré sur les antennes de RFI que le principe de la nouvelle constitution est déjà acquis. Pour ce proche d’Alpha Condé, les consultations en cours ne visent à discuter du contenu de la nouvelle constitution.

L’ancien ministre de la réconciliation nationale, Bah Oury, pense que les propos de Rachid Ndiaye transgressent les instructions du président Alpha Condé.

‘’Les déclarations de Rachid N’diaye ne vont pas dans le sens du discours du président Alpha Condé. Le président a dit au Premier ministre d’engager une consultation avec les acteurs des forces vives et qu’il ne se prononcera qu’à l’issue de cette consultation. Mais  Rachid Ndiaye raconte autre chose sur RFI en disant que  ce n’est pas la question de la constitution qui est à l’ordre du jour, mais plutôt la question du contenu de la nouvelle constitution’’, martèle-t-il.

Le président de l’Union pour la démocratie et  le développement (UDD) invite le président Alpha Condé à faire preuve de vigilance. ‘’Certains caciques veulent plonger le pays dans le désastre et induire en erreur le président de la République. Qu’il fasse attention, parce que ces déclarations sont, dans une  large mesure, une transgression de l’instruction présidentielle. Si un ministre d’Etat conseille  se permet de transgresser les directives du président de la République,  il va de soi qu’il est en train de saper son autorité’’, indique Bah Oury.

‘’C’est un acte qui brouille le message du président, renvoie une image et un message qui créent la confusion dans les esprits. Or, la Guinée a besoin de clarté. On a besoin de nous parler de manière nette et claire. Nous en  avons assez de cette politique qui n’a fait que retarder la Guinée jusqu’à présent. Il faut de la responsabilité’’, poursuit-il.

‘’Un ministre d’Etat peut raconter ce que bon lui semble, ce qui importe le plus, c’est la parole du président de la République. Parce que c’est lui qui est investi  par un mandat populaire et c’est lui qui répond devant la constitution de la Guinée. Tant que le président  n’aura pas explicité son choix, ce que les autres disent n’engage qu’eux même’’, coupe-t-il court.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info