Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Référendum constitutionnel : ‘’si le Non l’emporte, le président sera obligé de respecter la voix du peuple’’, selon un allié du RPG

Référendum constitutionnel : ‘’si le Non l’emporte, le président sera obligé de respecter la voix du peuple’’, selon un allié du RPG

En meeting à New York, le président de la République a annoncé l’organisation d’un referendum en Guinée. Une déclaration saluée par la mouvance présidentielle qui estime qu’Alpha Condé met fin aux discussions autour du projet d’une nouvelle constitution.

‘’Merci au président de la République d’avoir écourté ces discussions avec les membres FNDC. Aujourd’hui, les choses sont claires. Nous nous préparons pour aller aux élections législatives et au referendum’’, indique le vice-président du Front national pour le développement

Boubacar Barry continue de dire à qui veut l’entendre que président de la République est dans son plein droit de soumettre à l’approbation du peuple une nouvelle constitution au peuple de Guinée.

‘’C’est le peuple qui aura le dernier mot. Lors du référendum constitutionnel, si le Non l’emporte, le président sera obligé de respecter la voix du peuple. Et si c’est le Oui qui gagne, la minorité doit aussi accepter la volonté de la majorité’’, indique-t-il.

A la question de savoir si l’adoption d’une nouvelle constitution ne vise pas à permettre à Alpha Condé de s’éterniser au pouvoir, ce proche de l’ex-ministre Alhousseine Makanera répond que ‘’le président de la République n’a pas besoin de demander au peuple de rester au pouvoir au-delà de 2020. C’est son bilan qui va le défendre’’.

Il invite les membres du FNDC à mettre la balle à terre et se battre pour faire entendre leurs voix dans les urnes. ‘’Il ne faut pas être violents. La violence ne peut rien résoudre. Qu’ils sachent que la meilleure façon de s’exprimer en démocratie, c’est de laisser le peuple faire son choix’’, souligne notre interlocuteur.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. la constitution dit deux mandats ,pas plus pas moins.Pas la constitution qui intéresse notre cher prof,plutôt mourir au pouvoir.Même mort ,il sera jugé pour haute trahison contre son serment et le refus de nous donner notre cour de justice,pour lui contrôler lui et ses ministres.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info