Accueil » Politique » Alpha Condé à ses partisans : ‘’Je m’en fous que les gens votent pour moi ou pas’’

Alpha Condé à ses partisans : ‘’Je m’en fous que les gens votent pour moi ou pas’’

A des partisans venus à sa rencontre lors de son récent séjour à New York, le président de la République a dit ses quatre vérités. Alpha Condé a tenu leur rappeler qu’il a élu pour présider aux destinées de la Guinée et non pas pour servir une ethnie ou une région.

‘’Moi je ne suis pas président des malinkés. Je ne suis pas président des soussous ou des forestiers. Je suis le président de toute la Guinée’’, a-t-il dit d’un ton ferme lors d’un meeting dans un hôtel new-yorkais avec des militants du RPG Arc-en-ciel.

Il a ajouté qu’au début de sa lutte politique, ‘’les premiers qui se sont battus à mes côtés, ce sont les konias et les konons de Lola avec des jeunes bagas. Ils venaient à Abidjan pour prendre des matelas, enlever la mousse et mettre des tracs à l’intérieur pour faire rentrer en Guinée’’.

Elu président de la République en 2010, il assure que sa mission, c’est de travailler pour toute la Guinée. ‘’Nous sommes en train de transformer tout le pays. Moi je ne travaille pas pour la Haute Guinée. Je ne travaille pas pour la Basse Guinée ou le Foutah’’, a-t-il clarifié, mettant ainsi les points sur les i.

‘’Je m’en fous que les gens votent pour moi ou pas. L’essentiel, c’est que tout le monde avance. Nous n’accepterons pas que les gens qui ont mis ce pays à terre reviennent pour le remettre à terre’’, a-t-il lâché encore.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

4 comments

  1. Ah Mr c’est toujours la même rengaine. Si la Guinée t’appartient ou bien tu est Dieu pour décider sur le sort des gens tu le dira. Tu n’as fait que 10 ans, les dégâts que tu as occasionné dépasse de loin les 2 régimes qui t’ont précédé réuni. Tu crois qu’on va te laisser détruire la Guinée indéfiniment

  2. tu confirme que ce ne sont pas les électeurs qui tont elu,mais une marionnette qui continue à succer le pays depuis indépendance jusqua nos jours… cest c meme clan qui veut timposer apres 2020 mais il trouvera le peuple de Guinee sur sa route…..

  3. ‘’Je m’en fous que les gens votent pour moi ou pas. L’essentiel, c’est que tout le monde avance. Nous n’accepterons pas que les gens qui ont mis ce pays à terre reviennent pour le remettre à terre’’. (Dixit AC)

    Si les médiocres méthodes de gouvernance voyoucratiques et divisionnistes pouvaient faire « avancer tout le monde », ne serait-ce que par un miracle divin, cela se serait déjà vu en Guinée notamment depuis 2011.

    Même des gamins avisés sauront décrypter ce que ce farouche ennemi du progrès démocratique de la Guinée veut dire par « se foutre que les gens votent pour lui ou pas ». En bon tricheur, manipulateur et fraudeur d’élections, il ne compte évidemment pas sur les résultats des urnes, mais sur les magouilles, tripatouillages et fraudes en tout genre qu’il a déjà préparés avec sa CENI et ses institutions inféodées, comme lors des échéances électorales de 2010, 2013, 2015 et 2018.

    Mais cette fois-ci, c’en est bien fini de cette gouvernance de corruption, d’ethnocentrisme sur fond de répression politique et de pillage effréné des ressources du pays ! Trop c’est trop ! Le pays entier plongera, s’il le faut, dans une guerre civile sans précédent, que notre peuple, ô combien, a toujours su éviter. Mais AC et ses nuisibles acolytes devront dégager au terme des deux mandats de gouvernance catastrophique qui ont été imposés aux Guinéens (…)

    Les opposants auxquels notre piètre dirigeant fait allusion, n’ont jamais dirigé le pays. Et je dirais même sans aucun risque d’erreur, que si un CDD entre autres ne s’était pas laissé voler sa victoire en 2010 notamment, la Guinée n’en serait certainement pas à manquer aussi cruellement de tout actuellement. Notre jeunesse désabusée notamment n’allait surtout jamais se retrouver à devoir aller constituer le tout premier contingent africain de migrants vers l’Occident depuis 2018.

    Vivement donc le lancement généralisé de la dynamique du FNDC entre autres forces d’opposition à ce hold-up constitutionnel qui se profile à n’en plus douter à l’horizon pour notre chère Guinée !

    Was-Salam !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info