Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Le président Alpha Condé appelle au dialogue

Le président Alpha Condé appelle au dialogue

Son Excellence, Monsieur le Président de la République, Professeur Alpha Condé, entouré de ses plus proches collaborateurs, a présidé, ce dimanche 13 octobre 2019, une importante réunion consacrée à l’examen de la situation nationale.

Il a rappelé encore son histoire et son parcours personnels connus de tous et marqués par un engagement total pour la démocratie ainsi que par le souci constant du bien-être de ses compatriotes qui, de tout temps, aspirent à la paix pour eux-mêmes et leur pays dont la sécurité et la stabilité demeurent l’affaire de tous.

Monsieur le Président de la République a réitéré son appel au dialogue responsable et à la concertation permanente pour aplanir toutes les divergences et relever tous les défis qui se posent au pays.

C’est pourquoi, il a instruit le premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr Ibrahima Kassory Fofana, d’ouvrir de larges consultations sur tous les sujets de préoccupation nationale, sans limites, ni tabous.

A ce propos, il a été rappelé, à l’attention de tous, en ce qui concerne le débat sur la constitution, la démarche qui a été privilégiée et l’orientation donnée par le Chef de l’Etat, dans son importante adresse à la nation du 4 septembre 2019, à savoir, avant toute décision de sa part et toute prise de position personnelle, donner la parole à chacun, écouter tous les Guinéens, sans exception.

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, à l’issue des consultations citoyennes, a remis son rapport, largement diffusé, à Monsieur le Président de la République, afin qu’il en tire toutes les conséquences pour le bien de la Guinée.

Comme il l’avait fait, pour annoncer les consultations inclusives, le moment venu et suite au rapport à lui adressé par monsieur le Premier ministre Son Excellence Monsieur le Président de la République, fera connaître les conséquences qu’il en tire, à la faveur d’une adresse solennelle à la nation.

En outre, Monsieur le Président de la République, a déploré la rupture du dialogue entre les acteurs avec comme conséquence un déficit de confiance entre lesdits acteurs. Aussi, a-t-il instruit la reprise des sessions du comité de suivi afin de plancher sur le processus de parachèvement des élections locales et communautaire. Le comité de suivi devra examiner aussi le calendrier électoral, en particulier, des élections législatives, pour créer les conditions d’élections inclusives, ouvertes à tous et avec la participation de tous.

Enfin, Monsieur le Président de la République, a insisté sur le libre exercice des Droits et des Libertés reconnus à tous les citoyens , comme le droit de manifester, non sans avoir souligné, avec force, l’obligation de responsabilité qui incombe à chacun et à tous. Ainsi, a-t-il rappelé la pratique, en la matière : l’information et l’implication des autorités concernées pour qu’en accord avec les organisateurs, un itinéraire soit défini, des mesures de sécurité appropriées soient prises pour encadrer les manifestations, sécuriser les manifestants, afin d’éviter aussi tout débordement, tout acte de violence, toute atteinte aux droits et à la liberté d’autrui.

Monsieur le Président de la République en appelle, une nouvelle fois, au sens de la responsabilité de chacun et de tous, à l’esprit civique et patriotique de tous les acteurs de la vie nationale pour préserver tous les acquis de nombreuses années de sacrifices, dans le respect des institutions et des lois de la République. Il invite toutes les composantes de la nation à se mobiliser et s’unir pour maintenir le climat de paix et de sécurité qui règne si heureusement en Guinée dans un monde en proie à l’instabilité et aux conflits de tous genres.

La Présidence de la République

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

9 comments

  1. Trop tard, tu vas grimper Sekoutoureah

  2. #Amoulanfè #Amoulanfè #Amoulanfè #Amoulanfè #Amoulanfè #Amoulanfè #Amoulanfè pas de 3 eme mandats en Guinée quelque sois le prix a payer
    Tu pas honte de te dire Mandela de la Guinée aujourd’hui tu es le plus grand sanguinaire de la sous région

  3. Alpha kone cherche à gagner du temps mais les carrotes sont cuites pour toi. Même amnistie tu n’auras plus comme tu t’es entêté

  4. Le peuple de Guinée doit refuser cette demande, tant qu’il ne renonce pas à son projet du référendum et le changement de la constitution et le 3ème mandat restons dans la rue enfin qu’il respecte les lois de la Guinée et les guineens.

    Vive la Guinée
    Vive la FNDC

  5. Ce bouffon criminel finira bientôt comme son compatriote bourkinabè Compaoré, le gambien Yahya Jammeh, l’Algérien Boutéflika ou le du Soudanais El-Béchir etc.

    Gageons tout au moins que les crimes et torts qu’il cause ainsi au peuple de Guinée tout entier, ne resteront pas éternellement impunis. Et ce, malgré les faiblesses notoires de ses opposants, et surtout l’apathie collective (excessive) de la communauté d’appartenance de ses victimes préférées, les Peuls et Hali-pular du pays notamment.

    • se que tu soutient on puis donne quoi la guinée quand ils étaient au contrôlé ils sont des braqueurs de font ses cela qui on mis la guinée en retard les guinéens regretteront un jour alpha condé il finira bien si dieux le veux tous des malhonnêtes son tous des mauvais oppossants

      • M. Koné, « ceux que je soutiens » n’ont jamais dirigé la Guiniée comme l’incompétent et fourbe Alifa Koné, le dictateur avisé Lansana Conté ou le sanguinaire Sékou Touré. Vous savez bien qu’en Guinée surtout, il existe tout un monde de différence entre un président de la République (qui est souvent perçu comme celui d’une communauté ethnique) et un premier ministre (surtout qui est comme CDD ou SIDYA issu d’une autre communauté)

        Parmi ceux qui ont ruiné les chances de développement de la Guinée, il y a donc avant tout les chefs d’Etat successifs à des degrés différents bien sûr, de Sékou satan Touré à votre mentor Alifa Koné, en passant par Lansana Conté, Dadis Camara et Sékouba Konaté. Et parmi ceux-ci, vous ne trouverez ni CDD ni SIDYA, et surtout pas un Peul. Or on est bien en droit de se demander si le « mal de la Guinée » n’est pas précisément dû à cette exclusion politique de fait des representants de sa plus grande et dynamique communauté ethnique.

        Enfin, je persiste à penser que le plus malhonnête et moins patriote (guinéen) des 5 dirigeants de l’histoire de notre pays, ne finira que par répondre des nuisances qu’il a causées au peuple de Guinée en général, et aux communautés peules et forestières en particulier.

  6. pas Mandela de la Guinee mais Compaore de la Guinee. ta pas honte .

  7. je me demande ques que alpha conde veux pour les Guinneen parece qui’l ne sera pas eternel je voi pas pour quoi impose une mansonge aux sain d’un gouvernemant

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info