Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » Violences meurtrières en Guinée : le FNDC dresse un bilan de 10 morts en trois jours

Violences meurtrières en Guinée : le FNDC dresse un bilan de 10 morts en trois jours

Le Front national pour la défense de la constitution a dressé un bilan macabre des manifestations qui ont secoué Conakry et des villes de l’intérieur depuis le lundi 14 octobre.

Il établit une liste de 10 morts. Un bilan qui contredit celui fourni par le gouvernement qui faisait état de 2 morts. Il s’agit de :

  1. Mamadou Lamarana Bah, âgé de 16 ans, élève ;
  2. Thierno Sadou Bah, 18 ans, chauffeur ;
  3. Mamadou Karffa Diallo, 22 ans, élève ;
  4. Mamadou Aliou Diallo, 24 ans, maçon ;
  5. Amadou Oury Diallo, 25 ans, chauffeur ;
  6. Abdoulaye Timbo Sow, 27 ans, marchand ;
  7. Thierno Mamadou Kalidou Diallo, 27 ans, médecin stagiaire ;
  8. Ousmane Kéita, 22 ans, taxi-motard ;
  9. Boubacar Diallo, 14 ans, élève;
  10. Thierno Aliou Barry, lycéen, 17 ans, Kimbely Mamou

Le FNDC dresse aussi un bilan 70 blessés par balles. Le pronostic vital de 5 d’entre eux est engagé, selon la même source qui dénombre près de 200 arrestations dont une centaine à Conakry avec plusieurs mineurs, 42 à Mamou, 10 à Guéckédou et plusieurs à Yomou.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Cellou doit se retrouver avec ses collègues afin de demander le départ d Alpha Condé.
    Cellou ne doit pas se contenter de dénoncer ce pouvoir pendant que son ethnie est massacrée par le régime.

  2. Cette liste parle d’elle-même. Elle constitue un véritable miroir dans lequel où chaque citoyen peul avisé de ce pays, à commencer par CDD, devrait se regarder bien en face.

    Dix jeunes innocents que le nouveau boucher de Conakry fait tuer à balles réelles seulement pour marquer sa ferme intention de s’opposer vaille que vaille non pas à l’élection démocratique éventuelle d’un CDD à la magistrature suprême de ce pays, mais pour perpétuer la réalité de l’exclusion politique tacite de la communauté peule.

    Mais à qui peut-on réellement imputer les responsabilités de toutes ces haines et répressions récurrentes que subit cette communauté ethnique pourtant majoritaire de la Guinée ? Avant tout, à l’inconséquence, la lâcheté et aux divisions séculaires de nos élites, toutes catégories et générations confondues.

    Qu’un exemplaire TMD m’en excuse bien sûr, mais tout cela finit par devenir pitoyable pour tous les dignes Peuls et Hâli-pular de ce pays ! Je ne m’y connais pas trop en matière de Coran, mais Dieu (L.S.I.) ne peut pas avoir réservé une part de Sa miséricorde aux ressortissants d’une commaunauté qui a même peur de protester collectivement contre des assassinats ciblant ses propres enfants désarmés.

    La Guinée n’a jamais été un Etat de droit et pire, l’ethnicisme y a toujours pris le dessus sur toutes considérations nationales. Comment expliquer alors dans ce contexte de tensions ethnocentriques exacerbées notamment depuis l’avènement de la gouvernance de divisions sociales d’AC, que les 48 à plus de 50% de Guinéens que nous constituons, n’aient toujours pas compris que pour faire progresser la paix sociale, le droit et la démocratie dans ce pays, il faudra savoir cacher à nos autres compatriotes nos peurs des conflits. Ne dit-on pas à juste titre que pour éviter la guerre, il faut au moins faire semblant d’y être préparé ?

    Il est pourtant facile de comprendre pourquoi le pouvoir AC casse impunément du Peul, tout comme les dictatures qui l’ont précédé du reste. Nos trouilles viscérales associées à nos hypocrisies et égoïsmes sur fond de divisions séculaires, voilà tout ce qui concourt à faire de nous une communauté des guinéens taillables et corvéables à merci et ce, même si certains d’entre nous préfèrent lâchement ne pas le voir.

    En attendant que le bilan de ces nouveaux carnages ne s’accroisse dans les jours à venir, on ne peut malheureusement que saluer la mémoire collective de ces victimes innocentes, assassinées par la haine ethnocentrique de l’Etat-RPG/AEC. CDD à cause duquel ils sont fauchés, ne réclame même pas une enquête judiciaire en leur faveur, une fois de plus. Seuls la libération des responsables du FNDC et l’échec du projet de présidence à vie d’AC le préoccupent, en effet.

    Was-Salam !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info