Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » La justice condamne plusieurs manifestants anti-nouvelle constitution à Labé

La justice condamne plusieurs manifestants anti-nouvelle constitution à Labé

Les dix manifestants arrêtés lors des récentes manifestations enregistrées à Labé, à l’appel du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), ont été fixés sur leur sort.

Après plusieurs heures de débats houleux, le tribunal de première instance de Labé a retenu les accusés dans les liens de culpabilités pour des faits d’occupation illégale de la voie publique, de destruction des biens publics et de participation délictueuse à un attroupement.

Le verdict du procès est tombé en début de soirée à l’issue des plaidoiries des avocats de la défense et les réquisitions du procureur de la République. Le juge a condamné les prévenus à six mois de prison avec sursis et une amende de 500 mille chacun.

De Labé, Kadiatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Une justice à la Solde du Pouvoir est une justice corrompue et irresponsable.
    Aujourd’hui la justice se fait sentir partout pour condamner des innocents qui réclament leurs droit celui de contester et de manifester. UNE HONTE.
    Où est la justice pour condamner les assassins des 150 personnes tués au stade 28 septembre;
    Où est la justice pour condamner les assassins des 105 jeunes tués lors des manifestations depuis l’arrivé de Mr Alpha Condé.
    Les mots me manque vraiment!!!!!!!

  2. Ce que je préconiserais humblement à propos de ces condamnations arbitraires, c’est de faire appel de ces simulacres de jugement systématiquement partout où ils interviendront dans le pays. Et parallèlement, que le FNDC qui a le droit de son côté, se prépare porter des plaintes pour arrestations et détentions illégales de tous ses responsables et acteurs de terrain ayant subi ces préjudices.

    Car la « justice aux ordres » de l’Etat-RPG/AEC ne peut pas continuer à tourner ainsi à plein régime de violations frécurrentes des droits de manifestation pacifique, que consacre clairement notre constitution nationale en son article 10 notamment. Il faudra simplement se montrer proactif là-dessus !

    Was-Salam !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info