Accueil » Politique » Révision des listes électorales : ‘’C’est un chaos qui est en train de se passer sur le terrain’’, selon un député de l’UFDG

Révision des listes électorales : ‘’C’est un chaos qui est en train de se passer sur le terrain’’, selon un député de l’UFDG

Les opérations de révision du fichier électoral qui devraient démarrer le 21 novembre n’ont finalement été entamées que le 24 par endroits, à en croire l’honorable Cellou Baldé. Ce député issu des rangs de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) dénonce des anomalies dans le déroulement du processus sur le terrain.

‘’C’est un chaos qui est en train de se passer sur le terrain. Les opérations n’ont pas démarrée à la date indiquée. La plupart des Commissions administratives d’établissement et de révision des listes électorales (CAERLE) à Conakry et à l’intérieur du pays n’ont démarré que quatre jours après la date initiative. Jusqu’à présent, sur le terrain, il y a suffisamment de problèmes et d’anomalies’’, dénonce Cellou Baldé.

A l’en croire, ‘’les kits qui ont été déployés sont défectueux et certains sont en panne. A Ratoma par exemple, il y a eu 70 kits qui sont tombés en panne et cette situation est la même pour tout le pays. Il y a aussi un manque de matériel électoral’’.

‘’Depuis 2015, il n’y a pas eu de révision de listes électorales aussi bien ordinaire qu’exceptionnelle. Donc, il y a beaucoup de personnes qui ont eu 18 ans,  qui doivent se faire enrôler dans le fichier’’  indique-t-il.

Selon Cellou Baldé, les recommandations du rapport d’audit stipulent que ‘’tous les électeurs doivent repasser devant la CAERLE pour se faire enrôler par la confirmation ou le complément de leurs données alpha numérique et biométrique. Mais les récépissés sont totalement insuffisants, alors que c’est cela qui prouve qu’un électeur s’est fait recenser’’.

‘’Si demain une liste électorale est affichée, c’est à travers ça qu’il va voir si son nom se trouve dans le fichier ou pas. S’il ne retrouve pas son nom, c’est avec ce récépissé qu’il fera un recours devant les juridictions compétentes’’, souligne-t-il avant de dénoncer l’insuffisance de formulaires d’inscription : ‘’C’est vraiment le chaos, sans compter l’incompétence de beaucoup d’opérateurs de saisie’’.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info