Accueil » Politique » L’ex-président béninois sur le débat autour du changement constitutionnel : ‘’il faut respecter les textes de loi’’

L’ex-président béninois sur le débat autour du changement constitutionnel : ‘’il faut respecter les textes de loi’’

Les anciens présidents béninois et nigérian ont achevé une mission de pré-évaluation du processus électoral en Guinée. Face à la presse, ce vendredi 13 novembre, Nicéphore Soglo  et Goodluck Jonathan ont déclaré avoir pris leur temps pour écouter l’ensemble de la classe socio-politique guinéenne.

Ce vendredi, au cours d’une conférence de presse, l’ancien président béninois a déclaré qu’il souhaite que le continent africain aille de l’avant. ‘’Les concertations à Conakry nous ont permis de savoir ce que chacun est derrière sa tête et dans son cœur’’, indique-il.

‘’Quand je vois cette situation de la Guinée, il fallait que je vienne. Partout où nous sommes appelés, il faut que nous venions. Quand certaines organisations nous invitent, nous ne pouvions pas demander aux chefs de l’Etat si nous pouvons venir. Parce que si un membre de la famille a des problèmes, la solidarité voudrait que nous soyons là (…). Nous nous intéressons à tout ce que ce qui se passe dans les pays de la sous-région. C’est la raison de notre présence en Guinée. S’il le faut, nous reviendrons’’, explique l’ancien chef de l’Etat du Bénin.

Dans les pays africains, dit-il d’un ton ferme, ‘’il faut que les choses soient claires. Il faut respecter les textes de loi (…). J’entends beaucoup d’anglophones me dire ‘vous êtes la honte de l’Afrique’. Pourtant, nous sommes disposés à marcher au même pas que tous les autres pays d’Afrique. Car nous avons l’obligation de préparer l’Afrique de demain. D’ailleurs, c’est la raison de notre présence en Guinée’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Alifa kone aime dire plus le singe monte plus on voit son derrière. Ojordhui tout le monde voir son derrière lui alifa kone. Cet hypocrite aigri social qui crie au panafricanisme et démocratie est mal barré car son 3ème ne passera pas.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info