Accueil » Politique » L’opposition qualifie Alpha Condé de ‘’champion du désordre’’ et promet de continuer la résistance

L’opposition qualifie Alpha Condé de ‘’champion du désordre’’ et promet de continuer la résistance

L’opposition politique a réagi à la publication du décret du président de la République invitant les partis en lice pour les élections législatives à aller en campagne. Le chef de file de l’opposition accuse Alpha Condé d’aggraver la crise dans le pays.

Pour Cellou Dalein Diallo, ‘’Alpha Condé, qui est champion du désordre, continue d’aggraver le désordre qu’il a instauré dans notre pays. Pratiquement, il n’est pas possible de tenir ces élections dans les délais annoncés par la CENI. On se retrouve dans une situation où la campagne est ouverte alors que les listes électorales ne sont même pas encore complétement affichées’’.

Rejet du fichier électoral

Au nom de ses pairs, l’ancien Premier ministre a réaffirmé la décision de l’opposition politique de ne pas prendre part  à ‘’cette mascarade électorale. Parce que le fichier électoral est très loin de refléter l’état réel du corps électoral. Nous avons 8,3 millions d’électeurs en Guinée pour une population estimée par l’Institut national de la statistique de 12 millions, soit un ratio de 68%’’.

D’après Dalein, ‘’il y a nulle part en Afrique un pays où 68% de la population votent. En Afrique de l’Ouest, selon les statistiques des Nations Unies, ceux qui ont moins de 18 ans représentent 60% de la population. Nous sommes à 8 millions d’électeurs, parce qu’il y a beaucoup d’enfants et de doublons’’.

Il accuse le président de la CENI de refuser d’appliquer les recommandations de la mission d’audit du fichier électoral. ‘’La CENI annonce 5 millions de personnes enrôlée et dit qu’il y a 3 millions d’électeurs qui étaient dans le fichier. Ce qui fait 8,3 millions d’électeurs. Cela est contraire aux recommandations de la mission d’audit qui ont été validées par le comité de suivi’’, critique le président de l’UFDG.

Installation des conseils régionaux et de quartier

Dalein et ses pairs campent sur leur position. Pas question d’aller aux législatives avant l’installation des conseils régionaux et de quartier. ‘’L’opposition ne peut pas commencer une élection et sans la terminer, entamer une autre. Les élections locales ne sont pas terminées, puisque les conseils de quartier et les conseils régionaux ne sont pas mis en place’’, fait remarquer l’ancien Premier ministre.

‘’Alpha Condé, parce que cela ne l’arrange pas, veut garder les chefs de quartier qui sont des auxiliaires précieux pour la fraude en faveur du parti présidentiel. Ils sont nommés par le parti au pouvoir et ce sont des militants zélés du RPG. Il ne veut pas les changer et il viole la loi. Avec Alpha Condé, c’est le désordre partout. Il s’en fout des décisions de justice et de la loi’’, dénonce-t-il au nom de l’opposition.

Départ de Kébé de la présidence de la CENI

Les opposants, qui promettent de rester droits dans leurs bottes, continuent de réclamer le remplacement de Maitre Salifou Kébé à la tête de l’organe chargé de la gestion des élections.

‘’Nous voulons avoir un président de la CENI qui rassure par sa neutralité, son impartialité et ses compétences. Ce qui est loin d’être le cas actuellement avec Maitre Kébé qui obéit aveuglement à toutes les instructions d’Alpha Condé’’, assure Dalein.

Renoncement d’Alpha Condé au troisième mandat

Avant d’aller à des consultations électorales, l’opposition exige une déclaration officielle du président de la République d’abandon du projet de nouvelle constitution.

‘’Nous voulons qu’Alpha Condé respecte la constitution qui n’a pas prévu de dispositions pour la changer entièrement. Il faut qu’il renonce à son projet de changement de constitution et au 3e mandat’’, réitère-t-il.

Boycotter et empêcher les législatives

Les adversaires d’Alpha Condé n’entendent pas croiser les bras et les laisser le pouvoir agir comme bon lui semble. ‘’Nous l’avons dit et nous le maintenons, il n’y aura pas de mascarade électorale. Nous ne tolérerons pas des élections sans que les conditions d’un scrutin équitable et juste ne soient réunies’’, affirme Cellou Dalein Diallo.

L’opposition maintient sa décision de boycott des législatives et promet de continuer la résistance pour s’opposer à l’organisation d’une mascarade électorale dans notre pays et au troisième mandat.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info