Accueil » Politique » L’ancien patron de la CENI, Bakary Fofana à Alpha Condé : ‘’Monsieur le président, le pays bascule…’’

L’ancien patron de la CENI, Bakary Fofana à Alpha Condé : ‘’Monsieur le président, le pays bascule…’’

Longtemps effacé de la scène publique, Bakary Fofana, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), vient de refaire surface. Dans une déclaration, il appelle le président Alpha Condé et l’opposition à privilégier la paix et l’unité nationale.

L’ex-patron de l’organe en charge de l’organisation des élections que la société guinéenne, jadis caractérisée par la considération de l‘être humain à travers la solidarité et la disponibilité les uns pour l’autre, se déshumanise au quotidien.

‘’Il y a de moins en moins de justice entre les populations’’, constate-t-il, dénonçant le régionalisme, l’ethnicisme, l’égocentrisme, avant de souligner que ‘’le pouvoir divise, les politiques se déchirent et entrainent avec elles la collectivité nationale. Quand la société civile perd son identité, sa raison d’être et devient instrument’’.

Bakary Fofana de rappeler que ‘’chaque pays est régi par les lois. Est-ce normal de les mettre de côté pour créer un consensus ? Oui si c’est pour faire la paix et le développement. Mais faire un consensus au-dessus des lois, et sans aboutir à la paix, c’est une trahison. La Guinée et les guinéens ont besoin de paix, de concorde, d’unité et de développement’’.

Il exhorte les uns et les autres à ‘’arrêter les propos incendiaires et va-t-en-guerre’’, assurant que de telles déclarations sont ‘’révélatrices de la volonté de ceux qui les tiennent d’aller ou non vers cette société de stabilité et de paix, sans lesquelles, il n’y a pas d’expression de droits et devoirs des citoyens’’.

Pour l’ancien numéro 1 de la CENI, c’est le bon moment pour les religieux, les jeunes, les femmes, les sages de prendre leur bâton de pèlerin pour prêcher la paix.

Alors qu’une partie de l’opposition a opté pour le boycott des législatives, il a tenu à rappeler que ‘’la CENI est un organe, une institution sensible dans nos pays en voie d’apprentissage de la démocratie. Faites attention, une bonne élection n’est pas la démocratie. Mais un indicateur de la qualifié de la voie choisie pour l’atteindre. Il faut que les guinéens se respectent’’.

Interpellant le président  de la République, il a soutenu que ‘’ni le l’opposition ni le syndicat n’ont pas de bilan à présenter. Seul vous en avez. M. le président, regardez, le pays bascule’’.

A ceux qui aspirent à être au pouvoir, Bakary Fofana rappelle que qu’il est ‘’plus facile de construire un pays en voie de redressement que de le relever quand il est à terre. Seul le Bon Dieu sait combien de temps durera ce pouvoir’’. C’est pourquoi, leur conseille-t-il, face à l’inconnu, ‘’pratiquons la sagesse publique. La mésentente retarde le progrès et la violence détruit un pays’’.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Comme par hasard un Bakary Fofana enfin réveillé à la dure réalité des populations guinéennes, qu’il a contribué à crée. Les cadres guinéens sont bon quand ils sont au chômage et en manque des bouteilles exotiques.
    C’est bien Bakary, continues comme ça le Koro va bien bientôt se fendre d’un décret pour garnir écurie de conseillers à la présidence. Pauvre Guinée, tu auras tout vue.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info