Accueil » Libre opinion » Grève des enseignants : le SLECG a raison et le gouvernement a tort !

Grève des enseignants : le SLECG a raison et le gouvernement a tort !

Il n’y a plus de soucis sur comment pour résoudre l’épineuse équation pour une sortie de crise dans le secteur de l’éducation. 

C’est un refus et un manque de volonté de la part du gouvernement. L’État est bel et bien en mesure de payer à plus de 8 millions par enseignant sans compter sur l’opération en cours qui consiste à épurer le fichier et reverser les économies pour la majoration des salaires. Ce n’est qu’une pure chimère.

Et pourtant, la solution est simple. Au lieu de prendre des dizaines de milliards de nos francs et les distribuer aux citoyens pour un semblant d’éradication de la pauvreté avec l’ANIES, le mieux serait de satisfaire les réclamations du SLECG afin de préserver l’école guinéenne.

Au même moment, ce sont des milliards qui sont dilapidés par l’État pour son funeste projet de nouvelle constitution. Sans faire cas du train de vie insolemment doré des valets de la République et autres courtisans.

Le gouvernement dit à qui veut l’entendre que le pays est dans une phase de moisson économique après la période charnière des réformes. Alors si cela s’avère, pourquoi ne pas faire face au SLECG ?

L’enseignant n’est pas condamné à la précarité. Sa situation doit être changeante et l’État est en mesure de faire plus. Ce n’est pas quand même de la mer à boire ni d’une montagne à déplacer, surtout quand on réalise une croissance économique excédentaire.

Soit l’ANIES est un coup de bluff politique ou la croissance économique déclarée n’est qu’une poudre de perlimpinpin. On pourrait ainsi dire que l’État est rattrapé par son mensonge avec une croissance rapide à deux langages, pardon, à deux chiffres.

Jusqu’à preuve du contraire, le SLECG a raison et le gouvernement a tort. ANIES seule peut au nom du partage de la prospérité nationale, satisfaire les demandes du SLECG sans trop faire perdre nos enfants.

C’est bien possible. Il faut juste exprimer la volonté et le ciel vous aidera. Gagnons en temps !

Habib Marouane CAMARA 
Journaliste et analyste politique

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Aucun sou pour ces mauvais enseignants du sleeg.
    L’ANIES c’est pour le plus démunis de nos concitoyens.
    Quand ce fameux Marwane raconte que c’est du poudre aux yeux, c’est pathétique. Ce genre d’individus est mauvais pour la nation.
    Ce type opposé les uns aux autres. Dire de prendre le financement de la pauvreté pour satisfaire les désidératas de soumah Aboubacar du sleeg. Ce dernier défend son propre intérêt.
    Il ya trop de journalistes médiocre pour ne pas dire tous! Car il y a quelques exceptions.
    Ces médiocres journalistes ont reçu la formation des enseignants médiocres comme eux.

  2. MR SOUMAH ? si je convertis tes 8.000.000fg comme salaire de base pour tous les enseignants , je trouves que la révendication dont vous tenez la tête est d’ordre politique , en comparaison aux pays utililsant le CFA 8.000.000FG = 450.000cfa, 450.000cfa comme salaire de base pour tous les enseignants est trop trop exagéré , revois ta copie revendicative

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info