Accueil » Société » Situation tendue à Dalaba : ‘’la gendarmerie sous contrôle des manifestants’’, selon un responsable du FNDC

Situation tendue à Dalaba : ‘’la gendarmerie sous contrôle des manifestants’’, selon un responsable du FNDC

Suite à l’appel du Front national pour la défense de la constitution, la préfecture de Dalaba est sous tension depuis hier, mardi 21 janvier. Les manifestants continuent de régner en maitres dans les rues malgré l’arrivée de forces de sécurité en renfort.

La descente des manifestants dans les rues de la ville de Dalaba, surnommé Suisse de l’Afrique, fait suite à l’échec d’une médiation engagée par les notables de la localité avec les jeunes pour éviter de créer des tensions dans la localité.

‘’Avant-hier, on a eu une réunion de concertation avec les chefs religieux afin de pouvoir organiser une marche pacifique. Les jeunes leur avaient demandé de dire aux agents de force de sécurité de rester dans les locaux de la gendarmerie et à la police. Nous avons pris l’engagement que personne n’allait s’y rendre pour les provoquer. Nous avons prévu de faire de manifester sans détruire quoi que ce soit’’, indique le chargé de communication du FNDC de Dalaba au micro de ViVisionguinee.

Ibrahima Diaguissa Sow affirme que les manifestants ont respecté leur accord, accusant ‘’les forces de sécurité d’avoir pris un engagement sans pouvoir le respecter. La preuve, les agents des forces de l’ordre sont venus nous gazer à notre lieu de regroupement’’.

Ce qui, à l’en croire, a provoqué la colère des manifestants qui ont pris le commissariat de police et le siège de la préfecture. Pour ce qui est de la libération des prisonniers, notre interlocuteur ne fait aucun lien avec la manifestation de FNDC à Dalaba.

Des blessés graves…

Dans les rangs des manifestants, Diaguissa Sow dénonce des blessés graves. Il accuse des agents de police de s’être livrés à des ‘’exactions’’.

‘’Trois jeunes ont été blessés par des bombes lacrymogènes au visage. Ils ont été admis à l’hôpital. Deux personnes ont été surprises en train de faire leurs ablutions à la mosquée, l’une s’en sortie avec une facture avec la jambe’’, explique le porte-voix du FNDC à Dalaba.

‘’Dans la famille de la députée uninominale Hawa Binta Diallo, des véhicules ont été détruits’’, annonce-t-il, sans donner plus de détails.

Une matinée agitée…

‘’Les agents de sécurité qui étaient sur place hier avaient fui. Ils étaient à la sortie de Dalaba où ils ont attendu l’arrivée des renforts. Ce matin, un autre pick-up est venu de Pita. Ce qui explique la présence en grande nombre des agents dans la ville aujourd’hui’’, précise notre interlocuteur.

Aujourd’hui, s’inquiète-t-il ‘’les habitants vivent dans la peur, les agents font ce qu’ils veulent. Des femmes ont ouvert les étages au marché. Des éléments des forces de l’ordre ont débarqué pour les pourchasser en détruisant tout’’.

Une situation qui a poussé des jeunes à se mobiliser pour se faire entendre. ‘’La  gendarmerie est sous contrôle des manifestants’’, rapporte Ibrahima Diaguissa Sow.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info