Accueil » Société » Aboubacar Soumah accuse le pouvoir d’Alpha Condé d’avoir tenté de corrompre des enseignants pour saboter la grève

Aboubacar Soumah accuse le pouvoir d’Alpha Condé d’avoir tenté de corrompre des enseignants pour saboter la grève

Le secrétaire général du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) a accusé samedi la présidence de la République de tentative de corruption d’enseignants pour saboter l’élan de la grève déclenchée le 9 janvier dernier.

Aboubacar Soumah a révélé qu’un émissaire de Sékhoutouréyah a rencontré des enseignants syndicalistes pour tenter d’acheter leur conscience. ‘’Il a proposé 300 millions de francs guinéens et une voiture pour chacun. Ils ont une liste d’un certain nombre d’enseignants  et membres du bureau exécutif du SLECG très efficaces qui ont été ciblés’’, a déballé le meneur de la grève.

‘’L’intéressé est venu de la présidence. Il s’est rendu chez notre camarade Yansané pour lui faire la proposition. Il y a eu des discussions entre eux. Ils m’ont appelé la nuit pour me demander ce qu’il faut. J’ai appelé Maitre Salifou Béavogui qui m’a suggéré de formulé une plainte contre lui pour tentative de corruption’’, a précisé le patron du SLECG.

Dans son modus operandi, à l’en croire, ‘’l’intéressé, pour convaincre nos camarades, a appelé la présidence et mis sur haut-parleurs. Il a dit qu’il va leur donner l’argent et les voitures à condition d’abandonner Soumah, se retirer du combat et accepter la promesse du gouvernement. Ils ont refusé la proposition.  Ils l’ont retenu jusqu’à 3h du matin et l’ont laissé partir dans l’espoir de le revoir le matin, mais ils ne l’ont plus revu’’.

Aboubacar Soumah déclare que la conversation avec l’émissaire du pouvoir en place a été enregistrée et son véhicule photographié pour servir de preuves. ‘’Mais comme il avait une couverture présidentielle, lorsqu’ils [les syndicalistes] sont allés rencontrer des gendarmes et policiers pour l’arrêter, dès qu’ils déclinent le profil de la personne, automatiquement, ces derniers ont peur’’, a-t-il rapporté à des enseignants, tout en accusant ‘’la gendarmerie et la police d’avoir refusé de traiter cette affaire’’.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Bravo MR. Soumah. C’est dommage c’est pas toi qu’on a à la tête de l’ufdg! On aurait fini avec le criminel burkinabé alpha kone depuis longtemps.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info